Demoiselle Platine, une nouvelle route avec Jonas de Vericourt
jeudi 12 novembre 2020

Demoiselle Platine et Jonas de Vericourt
Demoiselle Platine et Jonas de Vericourt

Née au Haras des Coudrettes chez Emmanuèle et Armand Perron Pette, la prometteuse jument de 7 ans quittait il y a quelques semaines les écuries de Nicolas Touzaint pour rejoindre la Normandie chez son nouveau cavalier, âgé seulement de 17 ans.

Débutée en saut d’obstacles par Alexis Arcanger, Demoiselle Platine (Quite Easy X Robin II Z) découvre le complet à 5 ans. C’est sous la selle de Nicolas Touzaint qu’elle se révèle à 6 ans avec une médaille de bronze au championnat de France de Pompadour et une magnifique 4ème place au Mondial du Lion, quelques semaines plus tard. Cette année, elle prend part à son premier 3* à Jardy (17ème) et termine 7ème du championnat des 7 ans au Haras du Pin. « Nous avons environ quinze naissances par an et il faut savoir laisser partir certains chevaux, même les bons. Demoiselle Platine a été très bien valorisée par Nicolas. Elle trouve aujourd’hui son cavalier idéal et nous sommes sûrs qu’elle sera choyée comme une princesse », s’exprimait Emmanuèle Perron-Pette.

Elle rejoint donc Jonas de Vericourt, installé à Pont L’Evêque en Normandie. Déjà performant à poney, il montait sur la deuxième marche du podium des Championnats d’Europe de Strzegom, en Pologne, en 2019, avec Vidock de Berder (PFS par Hiram du Roc). Ses débuts en Juniors sont tout aussi remarquables puisqu’il devient vice-champion de France au Pin, en selle sur Reliquaire (Balisto), un cheval avec l’expérience des 3* et 4* avec Sidney Dufresne. Le saut d’obstacles lui sourit également puisqu’il s’offrait la place sur la plus haute marche du podium des Championnats régionaux Amateur 1 avec Téline de la Bonn (Cassini II) : « Cette jument correspondait mieux à cette discipline, et cela m’a permis de me faire l’œil sur ces hauteurs, une bonne expérience. » Souhaitant désormais se concentrer sur le complet, Demoiselle vient donc renforcer son piquet, déjà constitué d’Eclipse d’Ems (Flipper d’Ems), avec l’objectif de concourir sur le circuit des Jeunes Cavaliers : « J’ai encore une année en Juniors avec Reliquaire qui prend de l’âge. C’est pourquoi je souhaite prendre le temps de me mettre avec Demoiselle Platine dès maintenant, sachant qu’Eclipse est plus tardive. Nous visons le haut niveau à plus longs termes. L’essai s’est très bien passé : elle a un coup de saut formidable, beaucoup de franchise sur le cross et du style en dressage, et elle est belle ! » s’exprimait le jeune Jonas. 

Originaire de Paris, Jonas découvre l’équitation grâce à sa maman cavalière amateur, puis part dès l’âge de 14 ans s’installer chez son oncle Romain Richomme, dirigeant du Poney-club de Niavaran afin de se perfectionner. Habitant toujours sur place, il peut monter la semaine tout en conservant sa scolarité : « J’ai le statut de sportif de haut niveau, ce qui me permet de concilier l’école et l’équitation. Mon lycée m’accompagne dans mon projet sportif en étant plus souple sur mes horaires, notamment les vendredis de concours », explique Jonas, qui peut compter sur Romain pour compléter le travail de ses chevaux, et sur Lucie Letellier pour les soins aux écuries. Depuis environ six mois, Perrine Carlier vient le faire travailler en dressage : « Elle complète parfaitement Romain et m’a permis de faire de vrais progrès sur ce test car elle repère vite les détails à améliorer. Les stages organisés par le staff fédéral sont aussi très enrichissants, c’est un bon système. »           

Jonas peut compter sur ses partenaires la Sellerie de Deauville et Antarès pour le matériel, ainsi que sur le soutien financier de sa famille et de son oncle Clément Hervieu-Léger, copropriétaire de Reliquaire et Demoiselle, et éleveur des poneys « de Tassine » dont Jonas a sorti Asahi de Tassine en As Elite : « J’ai apprécié de monter un poney que j’ai vu évoluer depuis poulain, je m’intéresse aussi un peu à l’élevage grâce à mon oncle », conclut Jonas.