GN Saumur : Thomas Carlile et Birmane prennent les devants
samedi 27 février 2021

Thomas Carlile et Birmane GN Saumur 2021
Toujours à son aise sur ce test de saut d'obstacles, Birmane a signé un joli sans-faute qui lui a permis de reprendre la tête de la Pro Elite à Saumur © Grand National/FFE

Comme chaque année, le Grand National de Saumur lance la saison de concours complet, et rassemble tous les meilleurs couples français de la discipline. À l’issue des deux premières épreuves, dont un parcours d’hippique particulièrement technique, Thomas Carlile pointe en tête avec Birmane, devant le Lieutenant-Colonel Thibaut Vallette et son inoxydable Qing du Briot*IFCE, suivis par Christophe Six et Totem de Brecey.

Hier, les complétistes ont entamé la saison du Grand National par l’épreuve de dressage, remportée avec plus de 76% par Thibaut Vallette sur un Qing du Briot que l’âge ne semble pas affecter. Le couple champion olympique se retrouvait talonné par Thomas Carlile et Birmane qui, après une saison irréprochable l’année dernière, commencent cette nouvelle saison sur les chapeaux de roue. On notera la bonne reprise pour sa première sortie à ce niveau de Un Brin Chic du Dubanier, noté à plus de 69% (30.8), malheureusement pénalisé de deux fautes sur l’hippique avec son cavalier Alexis Goury

L’hippique justement a permis de rebattre les cartes, et d’apporter quelques modifications en tête du classement. Habituellement pourvoyeur de sans-fautes, Qing du Briot*IFCE s’est fait surprendre à l’entrée du double, laissant échapper la pôle position en faveur de Thomas Carlile et Birmane, auteurs d’un parcours parfait. Ils ne sont d’ailleurs que cinq à avoir réussi une telle performance, dont Karim Laghouag (Triton Fontaine, 4ème), Arnaud Boiteau (Quoriano*IFCE, 5ème), Luc Château (Troubadour Camphoux, 20ème) et Christopher Six. Egal à lui-même, Totem de Brecey est venu à bout des douze obstacles avec une facilité déconcertante, permettant à son cavalier de sécuriser ce samedi soir la troisième place provisoire. Pour Christopher Six, le parcours était « effectivement assez technique et assez gros pour une reprise. Le chronomètre est sûrement assez serré mais je n’avais pas trop de recul donc j’ai essayé de serrer mes courbes même si en partant en numéro 5 ce n’était pas évident. » Pour Nicolas Touzaint, auteur de 4 points avec Absolut Gold*HDC, « c’est surtout la carrière qui n’est pas très facile. Elle n’est pas très grande, c’est un peu délicat. On est un peu tous dans la galère à cause du tracé et de la piste. C’est le premier concours de l’année, il faut que tout le monde se remette dans le coup, les chevaux comme les bonhommes », lâchait-il en riant en sortie de piste. 

Rendez-vous demain dès 13 heures pour l’ultime test de cette première étape du Grand National, le cross. 

Les résultats provisoires : ici