GSP : Du dressage au complet, Embrun de Reno a trouvé sa voie
lundi 16 septembre 2019

Embrun de Reno et Karim Laghouag Pompadour 2019
Embrun de Reno et Karim Laghouag Pompadour 2019 © SHF

Parmi la cinquantaine d'engagés de la finale de Cycle classique des chevaux de 5 ans, le hongre noir Embrun de Reno a dominé son sujet de bout en bout puisqu'il est resté en tête tout au long des trois tests avec constance.

Né dans l'Orne chez Catherine Sabot-Cruel, il appartient à l'écurie de Karim Florent Laghouag. Le père d'Embrun est Eliott MC, un étalon hollandais noir comme lui au papier dressage qui réunit les courants de sang de deux excellents étalons performers dans la discipline : Jazz et Gribaldi. Les allures d'Eliott et le sang Sf de la mère d'Embrun, Hamaris d'Enfer (Tamaris des Etangs Sf) ont donné un cheval bougeant bien qui s'était qualifié pour la finale de Cycle Libre dressage lors de la Grande Semaine de Saumur l'an passé avant d'être acheté par Karim Florent-Laghouag. Après avoir réalisé quelques sorties sur le Cycle Classique de complet cette année, Embrun a montré toute sa classe de galop à Pompadour et décroche sans surprise le titre de champion de sa classe d'âge devant deux chevaux montés par Nicolas Touzaint.

Belle passe de deux pour ce sympathique cavalier avec la vice-championne d'abord, Epsilone Pironnière, une fille du champion Upsilon AA qui a déjà montré la qualité de sa production en 4 ans cette année (lire ici). Née dans le bien connu élevage de la Pironnière en Vendée chez les Canteteau, Epsilone a été acheté par Nicolas Touzaint "après le CIR du Lion d'Angers en saut d'obstacles". Comme son père Upsilon, Epsilone semble doté d'une bonne qualité de saut, d'une bonne locomotion en plus des autres qualités nécessaires au complet. "Evidemment je suis contenti, ajoute Nicolas Touzaint, "mes deux cinq ans se sont bien comportés". Sous sa selle on trouve aussi Emory Mail, troisième du championnat et mention Elite, qui porte l'affixe de son naisseur Bernard Pierre le Courtois (61) et qui appartient à Françoise Niclaus et Edith Mezard. C'est un mâle gris, robe qu'il tient sûrement de son père l'excellent Quercus du Maury ou peut-être de son grand-père maternel, puisque sa mère Matahari Mail est une fille du Holsteiner Carthago.

A la quatrième place et mention Elite, on trouve un Anglo Arabe, Elixir de Boussac par Don Pierre et Rich'Idée de Boussac par Fandsy AA. Repéré par Benjamin Massie son propriétaire et cavalier, cet Anglo souple et malin semble avoir un vrai potentiel et un bel avenir devant lui dans la discipline.

La cinquième place et dernière mention Elite de ce championnat des 5 ans revient à Elvyne Dervenn, fils de Tsunami de Hus et Altesse de Launay par Ideal de la Loge, né et appartenant à Philippe Duchesne, monté par Cyril Gavrilovic. Ce cheval avait débuté sa carrière dans le CSO.

Tous les résultats : ICI.