Grand Complet : La France puissance trois !
lundi 12 août 2019

La France victoirieuse au CCIO 4*S du Pin en 2019
La France victoirieuse au CCIO 4*S du Pin en 2019 © Le Grand Complet

L'édition du Grand Complet 2019 s'est achevée de la plus belle des manières avec la victoire de la France dans la Coupe des nations, pour la troisième fois consécutive !

Premiers après le dressage et le cross au CCIO 4*S du Pin, les Bleus entrevoyaient la victoire mais rien n'était gagné d'avance avant le test de saut d'obstacles comme en a témoigné le parcours de Jean Teulère et Voila d'Auzay, ouvreurs et auteurs de 13,2 pts. La France disposait encore d'une avance confortable mais les deux derniers cavaliers n'avaient plus vraiment le droit à l'erreur après la disqualification de Quamilha, le hongre de Thais Meheust, qui n'a pas passé la visite vétérinaire à l'issue du cross. La pression était d'autant plus forte que les Italiens étaient motivés à leur ravir la victoire et asseoir leur domination sur le circuit Coupe des nations. "Nous voulions déjà garder notre deuxième place et nous espérions remonter à la première. C'était jouable, très serré au score.", expliquait la cavalière italienne Ariana Schivo. Malgré son parcours parfait, les Transalpins ne sont parvenus à rattraper les Bleus. "L'équipe a bien travaillé, même s'il y a eu une petite faute ou deux, c'était bien", a conclu la pilote qui s'est aussi octroyé la cinquième en individuel. 

Lorsque Clara Loiseau, seconde équipière française à s'élancer, a commis une faute, l'étau s'est resserré. Les Bleus n'avaient plus droit à l'erreur. Tout reposait sur la prestation de Karim Laghouag. "Quand je cours avec Punch, je rêve forcément d'une victoire. Mais je sais que ma place est plutôt 4ème ou 3ème. Son palmarès le montre" avouait Karim. Pourtant, l'attachant alezan n'a pas flanché et n'a pas renversé la moindre barre, offrant la victoire à l'équipe de France. "C'est une belle surprise, d'autant que l'équipe comptait sur moi pour gagner. Cela me fait d'autant plus plaisir, car la médaille par équipe est quelque chose qui me tient à cœur. D'avoir cette pression supplémentaire, ce fut très bénéfique. J'ai cumulé cette saison quelques parcours à 4 points avec lui, ce qui est extrêmement rare. Je le monte depuis qu'il a 4 ans, il en a 16 aujourd'hui. J'avais peut-être besoin de me faire bouger un petit peu pour y croire et aller chercher le sans faute. Ma femme Camille dirait 'Il faut que tu montes un peu plus à la Laghouag et un peu moins à l'américaine' (rires). Grâce à ça, j'ai découvert que je pouvais le monter avec plus de pression et obtenir un meilleur résultat."

En plus de repartir avec la victoire par équipes Karim Laghouag s'adjuge également la première place individuelle. Il devance deux Britanniques, David Doel et Kirsty Johnston, tandis que Thomas Carlile (encore lui !) prend la 4ème place, lui qui aurait pu remporter l'épreuve si son partenaire Atos Barbotière n'avait pas fait tomber le premier obstacle du parcours.

Jean Pierre Blanco, le chef d'équipe des Bleus en l'absence de Thierry Touzaint parti à Tokyo pour le Test Event, s'estimait très satisfait des performances tricolores ce week-end : "C’est évidemment une grande fierté de gagner en équipe cette Coupe des nations ! Cette victoire a été dure à aller chercher, il a fallu se battre pour conserver la tête face à une équipe d’Italie solide. Nos cavaliers n’ont rien lâché et ont tenu la pression, surtout Karim Laghouag qui n’avait pas le droit à l’erreur. C’est un super travail de toute l’équipe, qui mixait des cavaliers d’expérience et d’autres plus jeunes. On espère rééditer cette performance à Luhmuhlen pour les championnats d’Europe."

Les résultats par équipes : ICI

Les résultats en individuel : ICI