Karim Laghouag : "c’est la première fois que j’ai autant de potentiel dans mes écuries"
mardi 15 février 2011

pau 2011 laghouag havenri
Karim Laghouag et Havenir d'Azac © www.scoopdyga.com

Inscrit sur la liste A avec Havenir d’Hazac, Karim Laghouag démarre la nouvelle saison avec quelques changements dans des écuries bien remplies.

Parti de Chevreuse, le voilà, depuis le début du mois de février et pour une année environ à Saint-Léger-en-Yvelines, dans une structure qui appartient aux Cottier et qui abritait jusqu’à la fin 2010 un club UCPA.
« Il y a aussi eu du changement du côté des chevaux puisque Chicago Van’t Zonneveld et Quibelle de Cluis ont été vendus, explique Karim Laghouag. Je cherchais des chevaux d’avenir. En parlant avec Aurélien Kahn, j’ai appris la mise en vente de Entebbe de Hus et Salomé de Hus. » Agnès Célerrier, la propriétaire de Karim Laghouag a alors acquis ces deux montures : Entebbe, un étalon hanovrien de 6 ans par Embassy, 8ème du championnat des 5 ans et Salomé une Oldenburg par Sandro Hit, performante sur le circuit SHF à 4, 5 et 6 ans.

Mais, pour l’instant Havenir d’Azac, reste sa meilleure cartouche avec cette année l'objectif de courir les championnats d’Europe à Luhmuehlen. "A 16 ans, il va débuter la saison à Tartas puis sera à Pompadour. Laurent Bousquet le verrait bien à Badminton. De mon côté, j’ai envie de courir Badminton, mais j’ai peur que je cheval y dépense beaucoup d’énergie," commente Karim. "C’est une question de stratégie aussi. Si le cheval est en bonne forme après cette épreuve britannique, ça ne sera que du bonus. » Punch de l’Esques démarrera la saison à Tartas en Pro élite, puis Compiègne et a priori, en fin de saison,  un trois étoiles. « J’ai beaucoup d’espoir sur Punch qui possède un potentiel pour être sélectionnable pour les J.O. de 2012, » estime Karim Laghouag. En plus des deux nouveaux venus, Entebbe et Salomé, Karim pourra compter sur un 8 ans, Plaisir et sur Neros du Faubourg. « Depuis quatre ans que je suis installé à mon compte, c’est la première saison où j’ai autant de potentiel dans mes écuries, » conclut Karim Florent Laghouag. A Saint-Léger, il dispose aussi de conditions idéales avec des extérieurs sablonneux et vallonnés. Mi-février, le voilà en route pour Saumur pour un stage où il emmène Havenir, Punch, Salomé, Néros et Entebbe.