L'"Espoir" renaît !
lundi 30 octobre 2006

L’atmosphère était assez tendue, lors de la dernière journée du concours de Pau, non seulement par rapport classement très serré des cavaliers à l’issue d’un cross qui avait laissé des traces, mais aussi à cause des évènements de la nuit .

Les écuries au demeurant parfaitement surveillées avaient été en effet visitées pendant la nuit et certains chevaux en avaient fait les frais : les crins de la queue d’Espoir de la Mare Ecolit le cheval de Jean Teulère avaient été coupés, le même traitement étant infligé à Neremptah St-Laurent, le partenaire de Nicolas Touzaint. Comment imaginer que le service de sécurité pourtant performant, ne se soit aperçu de rien…. ? Deuxième fait marquant de la journée, l’absence et donc le retrait du couple classé à la seconde place après le cross : la Britannique Lucy Wiergesma, n’a pas présenté son partenaire Shaabrak, à la dernière visite vétérinaire . Un coup dur pour l’Anglaise, qui jusque là avait réalisé un sans faute.Les bonnes nouvelles allaient arriver ensuite, mais seulement pour les Français, et notamment pour Jean Teulère, et Espoir. En riant Teulère avouait : « On nous avait un peu trop oublié… » En cinquième position avant le CSO, Jean a assuré un sans faute au concours et coiffé tout le monde sur le fil. Un succès, construit avec la complicité de Thierry Touzaint, qui souhaitait cette victoire : « Nous avions fixés cet objectif en rentrant des Jeux Mondiaux. Après les victoires de Nicolas à Boekelo et Malmö et celle d’Aurélien Khan au Lion d’Angers , nous terminons la saison 2006, de la plus belle des façons… » Car outre Teulère, sur le podium deux autres tricolores prenaient place. Nicolas Touzaint terminait 3ème avec Irham des Vaiges tandis que Jean Lou Bigot prenait une excellente 2ème place avec Icare d’Auzay bouclant l’un des rares sans faute au CSO (il n’y en eut que 4) avec juste 1 pt de temps dépassé.

Photo d'archive par www.cosinus-prod.com

La régularité a payé ! Malgré une forte concurrence, c’est une jeune cavalière de Bretagne, Anouck Soulier qui s’est imposée de brillante façon sur le CIC deux étoiles de Pau, avec son partenaire Enderoz de Penvern (Turban Rose). Une belle victoire , pour ce couple régulier tout au long de l’épreuve… « Endenroz fait toujours parfaitement son travail » Le cheval des Lhonnen, qui en est à sa troisième participation à Pau, (deux fois cinquième en 2004 et 2005), toujours avec Anouck Soulier aux commandes, réalise donc le souhait majeur de sa cavalière… « Après deux cinquième places consécutives, j’espérais le podium cette année… » ajoute la cavalière Bretonne, que l’on pourrait très bien retrouver au printemps prochain sur les obstacles de l’épreuve A de Tartas. Elle devance à Pau Nicolas Touzaint avec Kopervik Corubert (Sarastro) et Karim Laghouag, avec Kiutys (Avenir de Mels) qui terminent dans cet ordre aux seconde et troisième places.

A voir absolument : Pau en vidéo