Le CCI 5*-L Burghley 2019 ou the Pippa Funnell Horse Trials
dimanche 08 septembre 2019

Pippa Funnell
16 ans après sa dernière victoire à Burghley, Pippa Funnell triomphe à nouveau © Eric Knoll

16 ans : voilà le temps qu’il aura fallu pour que Pippa Funnell remporte une nouvelle fois le mythique concours de Burghley. En tête du début jusqu’à la fin, cette victoire est l’une des plus émouvantes pour la Britannique.

31 couples se sont élancés dans ce dernier test, seuls James Sommerville et Talent ne passant pas la visite vétérinaire. Après un cross très complexe (à lire ICI), l’hippique a réservé une épreuve presque plus détendue si les enjeux n’avaient pas été aussi grands. Même si les combinaisons ont posé quelques difficultés, le large temps accordé a permis aux chevaux de ne pas être trop mis à l’effort.

La dernière fois qu’une femme Britannique remportait le concours de Burghley était en 2003. Cette personne n’était autre que Pippa Funnell, à l’époque associée à Primmore’s Pride. Avec cette victoire, elle en profitait pour remporter le Grand Slam de concours complet, après s’être imposée au Kentucky et à Badminton. 16 ans plus tard, Pippa Funnell inscrit de nouveau au palmarès de Burghley cette fois-ci avec MGH Grafton Street avec 30,80 points.

Le retour au sommet de Pippa Funnell

Cette victoire signe le retour au plus haut niveau de la cavalière. « Il m’a fallu 14 ans pour remporter un championnat, je ne pensais pas qu’il me faudrait ensuite encore 14 ans pour attendre une nouvelle victoire à ce niveau ! », s’est-elle exclamée après son triomphe. En tête du début jusqu’à la fin, le suspense a toutefois été de taille lors du dernier test puisqu’un dixième seulement la séparait du couple en 2e position.

Son tour à l’hippique n’a d’ailleurs pas été des plus simples, avec un cheval n’étant pas totalement à l’écoute, ce que le couple paie en renversant une barre. « J’ai gagné mais pas comme je le souhaitais, c’était mauvais. Cela fait tellement longtemps que je ne suis pas entrée en piste avec ce genre de stress », a dit l’amazone juste après son tour, « Je suis vraiment embarrassée par ce tour. Il n’est pas le meilleur sauteur mais j’ai toujours cru qu’il pouvait remporter de grosses épreuves ! ». C'est désormais chose faite, le cheval irlandais a remporté Burghley.

Un podium 100% britannique

L’émotion était au rendez-vous puisque sa grande amie Piggy French prend la 2e place avec Vanir Kamira en 30,90 points. « Concentration et intensité », voilà les deux mots décrivant le couple qui, malheureusement, laissait le numéro un à terre. Un classement qui la ravit, puisqu’elle craignait même faire plus de barres sur l’ultime test, et n'a pu que se réjouir de la victoire de sa compatriote. « Une vraie légende, personne d’autre ne le mérite plus qu’elle, elle est mon héros ! C’était génial quel sport ! » a dit Piggy après avoir pris Pippa dans ses bras.

Oliver Townend et Ballaghmor Class, vainqueurs en 2017 et 2e en 2018, viennent compléter ce podium jusque-là totalement féminin, permettant à la Grande-Bretagne de régner en maître sur ses terres. Eux aussi faisaient une faute en début de tour, sur l’oxer numéro deux, le cheval étant inhabituellement nonchalant avant de se reprendre et d’achever un parcours sans autre pénalité. « La compétition a été fabuleuse tout le week-end. Cette barre était un manque de chance, il l’a à peine touchée mais Pippa et Piggy ont été incroyables et leurs chevaux ont été tellement bons ».

Un bilan positif

De bonnes choses donc pour le concours complet anglais qui s’offre le luxe de placer trois autres de ses couples dans le top 10 : Sarah Bullimore et Rêve du Rouet à la 4e place (39,60 points), Imogen Murray et Ivar Gooden à la 6e place (44,40 points) et enfin Gemma Tattersall et Santiago Bay à la 7e place (41,10 points). Vainqueur l’an passé sur Ringwood Sky Boy, le Néo-Zélandais Tim Price termine 5e avec Bango, monture avec qui il était 10e en 2018 (41,60 points) : "C'était un très beau tour, je suis très content piur le cheval puisque tout a l'air de se mettre en place, il n'a pas toujours été facile".

Du côté français, Sébastien Cavaillon et Sarah d’Argouges signent la meilleure performance tricolore en finissant 11e (61 points) avec malheureusement 12 points à l’hippique. Excellent résultat final pour le couple pour qui il s'agissait du tout premier Burghley. 58e après le dressage, Arthur Chabert effectue une superbe remontée en s’offrant une 17e place avec Goldsmiths Imber (70,90 points) pour qui c'était la toute première édition également. Enfin, Arthur Duffort et Toronto d’Aurois prennent la 29e place avec 92,60 points.

Les résultats complets : ICI.