Saumur Complet 2021 : Julia Krajewski devant Thomas Carlile et Nicolas Touzaint
vendredi 30 avril 2021

Julia Krajewski et Amande de B'Neville
Julia Krajewski et Amande de B'Neville © Les Garennes

Les deux jours de dressage des épreuves du concours complet international Saumur Complet sont terminés. Dans l’épreuve reine, le CCI 4*L, l’Allemande Julia Krajewski, en selle sur l’expressive Amande de B’Neville, 11 ans, prend la tête devant Thomas Carlile (Birmane) et Nicolas Touzaint (Eboli). Gireg Le Coz (Aisprit de la Loge) et Gwendolen Fer (Romantic Love) complètent le top 5.

En sortie de piste, la cavalière Allemande médaillée par équipe aux J.O. de Rio, était tout sourire et avouait avoir réalisé sa meilleure reprise avec sa jument : "Je suis bien entendu très heureuse d’être en tête du classement provisoire à l’issue du dressage. Amande de B’neville a déroulé une très belle reprise. C’est une jument qui peut stresser, il faut donc veiller à ne pas trop lui en demander, tout en lui envoyant sans cesse des signaux positifs. Aujourd’hui, elle était vraiment avec moi et s’est détendue en cours de reprise. Pour les autres tests, je suis plus sereine : c’est une très bonne sauteuse et surtout une véritable machine sur le cross. Elle n’a encore jamais couru de CCI 5* et est encore en plein développement : Saumur Complet lui donne une très bonne expérience. A propos du parcours de cross de demain, que j’ai « marché » aujourd’hui, il me semble très intéressant. Le temps imparti est accessible ; il est suffisamment technique, il faudra se poser les bonnes questions et sans doute donner de la respiration aux chevaux sur les longues galopades, notamment vers les minutes 8-9. Je ne connaissais pas auparavant le cross de Saumur Complet : j’ai donc étudié les vidéos que je trouvais sur Youtube. Je suis très satisfaite : les éléments auxquels je m’attendais sont bel et bien sur le parcours de demain ! Malgré tout, il faudra être très concentré sur ce cross et anticiper sans cesse."

Si Michel Asseray, directeur technique adjoint du concours complet regrettait que le podium provisoire ne fût pas en totalité français, Serge Cornut, entraîneur national chargé du dressage s’est déclaré satisfait : « Les cavaliers ont déroulé la reprise du championnat d’Europe. Mon objectif est d’avoir le maximum de cavaliers au-dessus de 70%. C’est le cas pour les cinq meilleurs. Il y a toujours quelques petites déceptions mais aussi des performances encourageantes pour des couples en devenir. »

Carlile et Birmane sur leur lancée

Thomas Carlile et Birmane (25.2) confirment à la fois leur niveau et leur régularité. Rappelons que le couple a deux victoires et deux secondes places à son actif au niveau 4* en 2020 et une victoire en début de saison dans la première étape du Grand national. De son côté, Nicolas Touzaint était particulièrement satisfait d’Eboli (27.8) : « Je suis très content de la reprise d’Eboli. Il est vraiment en progrès. » Interrogé sur le parcours de cross, Nicolas le juge « un peu plus technique que d’habitude... ». Concernant la reprise de Gireg Le Coz et Aisprit de la Loge (28.3), Michel Asseray qui a longtemps sévit comme juge de dressage, s’est félicité de la très bonne connexion de Gireg avec son cheval et a juste regretté un petit manque de rassembler avant un changement de pied. À noter « le sans faute » sur la reprise de Karim Florent Laghouag avec Triton Fontaine (29).

Quelques déceptions

« Cocorico de l’Ebat était très chaud, ce qui a occasionné plusieurs défenses, explique Luc ChâteauJe suis évidemment très déçu et je pense que je ne partirai pas sur le cross demain ». L’autre déception est pour Astier Nicolas qui n’a pas voulu faire de commentaire sur sa reprise avec Babylon de Gamma (34,5). Auteur de très jolis mouvements, Babylon a fait cependant quelques grosses fautes (départ au galop dans une épaule en dedans et un changement de pied intempestif sur la ligne du milieu). Gwendolen Fer qui faisait sa rentrée à Saumur était aussi un peu contrariée par quelques petites fautes de Romantic Love. La cavalière occupe tout de même la 4e place du classement provisoire à moins de 4 points de la tête… Tout est donc encore possible. A noter que lors de la prochaine étape avant les J.O. de Tokyo, à Vittel, les cavaliers dérouleront la reprise au programme des J.O. qui particulièrement technique et de moindre durée.

Les résultats : ICI.