Sécurité en complet : les chiffres entre 2008 et 2019
vendredi 14 février 2020

Corss Badminton
Le cross du mythique CCI de Badminton © DR

La Fédération équestre internationale a publié les chiffres compilés sur la période 2008-2019 concernant les chutes et les blessures lors des épreuves de concours complet internationales.

Etat des lieux 

Le nombre de compétitions internationales de concours complet, sans compter les épreuves poneys et les cross indoor, a augmenté de 77% entre 2008 et 2019, passant de 428 à 758 compétitions par an. En 2019, 59,5% de ces compétitions étaient des formats courts, tandis que les formats longs représentaient 33,6% des compétions. Le nombre de compétitions niveau Intro a augmenté de 6,9 % la saison dernière. 

Logiquement, le nombre de partants a également augmenté : de 47% entre 2008 et 2019, passant de 14 268 à 20 921 par an. Les partants des épreuves 1* et 2* répresentent la moitié des partants totaux. Associés à ces des séries 3*, ils représentent même 80% des partants ! Le nombre de partants sur ces épreuves 3* restent ainsi stable (32,1%), tout comme les partants en 4* (18,3%). A noter une augmentation du nombre de partants en format court (66%). 33% des partants s'élancent en format long et 4% sur le niveau Intro. 

Chutes et blessures 

En 2019, sur 20 921 partants, la FEI a enregistré 1 166 chutes (5,57%). C'est légèrement au dessus de la moyenne de la période 2008-2019 (5,45%). 882 de ces incidents étaient une chute du cavalier, 282 étaient une chute du cheval : si le nombre de chute de cavaliers a légèrement augmenté, le nombre de chutes de chevaux a lui baissé. Le pourcentage de chevaux tombés (1,36%) est sous la moyenne de la période 2008-2019 (1,55%). Les chutes avec rotation ou sans rotation de l'animal sur des obstacles n'ont jamais été aussi basses sur la période. Le pourcentage de chute avec rotation de l'animal, qui représente le plus grand risque pour le couple, a diminué passant de un panache tous les 322 partants en 2008, à un panache tous les 805 partants en 2019. Cette baisse n'a cessé d'opérer depuis 2013. 

Concernant les statistiques relatives aux blessures lors des compétition, la Fédération équestre internationale appelle à prendre du recul pour les chiffres qui ne sont pas toujours aussi bien répertoriés que ceux des chutes. En 2019, la notion de "blessure grave" a été révisée. Les blessures graves sont celles qui, de l'avis d'un médecin, nécessitent une hospitalisation pour traitement immédiat, à l'instar des fractures majeures (exclusion faite de la clavicule et du poignet), des blessures par écrasement, etc. En 2019, 35 blessures graves ont été signalées. Sur la période 2008-2019, un couple rencontre un risque de blessure grave tous les 18 418 obstacles sautés, il advient une chute avec blessure grave tous les 594 partants et une chute fatale tous les 21 567 partants. Une chute sans blessure survient tous les 20 partants. 

Retrouvez le document complet ICI