Test Event Tokyo : Michael Jung s’impose
mercredi 14 août 2019

Podium Test Event Tokyo
Si Michael Jung s'est imposé, les Japonais Ryuzo Kitajima et Yoshiaki Oiwa n'ont pas fait figuration sur leurs terres © FEI/Yusuke Nakanishi

Le podium du test event de Tokyo a comme un avant-goût de ce qu’il pourrait se dérouler l’année prochaine lors des Jeux Olympiques… Pas de surprise, le double champion olympique Michael Jung s’est imposé avec un cheval de 7 ans seulement, Fischerwild Wave.

Le classement avait déjà changé à l’issue du cross, puisque l’Australien triple champion olympique par équipes Andrew Hoy avait pris la tête provisoire grâce à son maxi, gagnant un rang après sa 2e place du dressage. Michael Jung réalisait une opération similaire en passant de la 3e à la 2e place. Leader après le premier test, le Japonais Yoshiaki Oiwa écopait lui de 5.6 points de temps dépassé redescendait lui à la 4e place, juste derrière son compatriote Ryuzo Kitajima.

L’Allemand a eu le mot de la fin hier, avec son tout jeune Fischerwild Wave, âgé de 7 ans seulement. Avant-dernier à s’élancer sur l’hippique, son sans-faute dans le temps a mis la pression sur Andrew Hoy et Bloom des Hauts Crets. La jument de l’Australien a fait preuve d’un peu plus de résistance dans cette ultime épreuve et n’a pu éviter une faute sur le milieu de triple, offrant donc la victoire à Michael Jung qui a conservé ses 28 points du dressage (à lire ici).

Ce dernier était d’ailleurs très heureux de cette compétition, mais surtout des installations de l’Equestrian Park et de la Sea Forest : « c’était très intéressant d’être là et agréable de voir comme tout marche, particulièrement sur le cross. C’était très bien, difficile mais faisable et je ne pense pas que ça sera un problème. Bien sûr vous devrez être bien préparés et en forme avant d’arriver ici, que ce soit le cheval ou le cavalier ».

La faute d’Andrew Hor a également profité aux cavaliers japonais qui n’ont pas touché une barre de ce test. Ryuzo Kitajima et Vick du Grisors JRA ont ainsi pris une 2e place (28.2 points) plus que satisfaisante : « je suis heureux de mes sans-faute, ce résultat est fantastique », tandis que Yoshiaki Oiwa et l’olympique Bart L JRA se sont emparés du bronze (30.1 points). Avec pas moins de quatre Japonais dans le top 10 final, ce test event n’est que de bon augure pour les locaux qui ont à cœur de bien faire lors des Jeux à domicile l’année prochaine.