Thibaut Vallette est tourné vers 2021 avec Qing du Briot*IFCE
vendredi 06 novembre 2020

Thibaut Vallette et Qing du Briot
Thibaut Vallette et Qing du Briot ont été de tous les rendez-vous depuis les championnats d'Europe de Blair Castle mais le hongre, ultra-préservé, est encore en super forme ! © Eric Knoll

Comme dans les autres disciplines olympiques, les cavaliers séniors de concours complet n’auront pas couru de grande échéance internationale cette année. Pour autant, le circuit du Grand National FFE-AC Print, a permis aux complétistes de ne pas faire une année blanche et ainsi pouvoir sortir leurs meilleurs chevaux sur de beaux terrains de concours. Malgré une petite frayeur sur la santé physique de Qing du Briot*IFCE en fin de saison, Thibaut Vallette remporte pour la première fois le circuit fédéral. Le Lieutenant-Colonel du Cadre Noir revient sur cet épisode malheureux et sur ses objectifs 2021.

Médaillé de bronze en individuel et par équipes aux championnats d’Europe de Blair Castle en 2015, sacré champion olympique par équipes à Rio de Janeiro en 2016, médaillé de bronze par équipes aux Jeux équestres mondiaux de Tryon en 2018 et plus récemment, cinquième des championnats d’Europe à Luhmühlen en 2019, Qing du Briot*IFCE remporte cette année sa première victoire sur le circuit du Grand National FFE-AC Print. Sous la selle de son cavalier, le Lieutenant-Colonel Thibaut Vallette et sous les couleurs de l’Ecurie Le Cadre Noir de Saumur – Royal Horse, aux côtés de Nicolat Touzaint et de Joséphine Heteau, le bai de 16 ans a une nouvelle fois prouvé de sa fraicheur malgré les années qui passent. Après l’annulation des Jeux olympiques de Tokyo, qui devaient se tenir cet été au Japon - grand objectif de cette saison 2020 pour le couple champion olympique en titre - Thibaut Vallette a pu se tourner vers le circuit du Grand National et quelques internationaux heureusement sauvés d’une annulation, pour garder son partenaire de concours au meilleur de sa forme. 

Une petite frayeur vite oubliée

Le couple se classait en effet troisième de la première étape du circuit fédéral en mars dernier, à Saumur, avant de remporter la troisième étape, organisée au Haras du Pin, au mois d’août, couplée avec le CCIO 4*-S dont il sort aussi vainqueur, puis de malheureusement devoir abandonner avant le test du saut d’obstacles sur la quatrième et dernière étape de la saison, toujours au Haras du Pin, le mois suivant. Une petite frayeur pour Thibaut Vallette qui aura finalement été sans conséquence sur la santé de son partenaire. « Nous avons suspecté pendant quelques temps une entorse du boulet mais en fait ce n’était même pas ça. Le cheval a été passer des IRM des deux boulets au CIRALE, il n’y a absolument rien, il est en pleine forme. Je dirais que la gêne est repartie comme elle était arrivée », réagit le cavalier du Cadre Noir. Et avec de telles nouvelles, Thibaut Vallette peut d’ores et déjà se tourner vers 2021. « Je ne suis pas du genre à faire des plans sur la comète mais Qing est un cheval très souple, qui a été économisé toute sa vie ! Je dirais qu’il est plus souple que la majorité des chevaux de 10 ans alors qu’il en a 16 ! Nous allons gérer son hiver comme les précédents. Je vais le monter tous les jours, il va faire de la balade, et s’il est un peu trop chaud il travaillera un peu sur le plat. Les années se suivent et le cheval a toujours montré qu’il était là, en forme, souple et volontaire », poursuit le champion olympique en titre. 

« Qing est tellement bon que je peux économiser beaucoup de séances »

La bonne santé physique et morale du fils d’Eolien II permet à Thibaut Vallette de pouvoir encore rêver des Jeux olympiques de Tokyo, pourtant reportés à l’été 2021 (Qing aura alors 17 ans, NDLR). « Si les Jeux sont maintenus, nous jouerons pour essayer de faire partie d’une sélection et si ce n’est pas le cas, nous verrons bien ce qu’il y aura à courir sur la saison », souligne-t-il. Si les cavaliers de saut d’obstacles et de dressage auront la chance de pouvoir compter sur des championnats continentaux quoi qu’il arrive l’année prochaine, ce n’est pas le cas en concours complet. « Nous allons commencer la saison 2021 dans cette optique et nous verrons, mais le cheval est tellement sain physiquement que je ne me dis pas qu’aujourd’hui il s’agit de sa dernière année. Il est tellement bon (rires), que je peux économiser beaucoup de séances. Il ne saute que ce qu’il faut, il n’a pas besoin d’être usé au travail, il est dans une routine qui lui convient parfaitement parce qu’on se connait aussi par cœur. Tout cela, au fil des années, cela compte, insiste Thibaut en ajoutant : c’est aussi possible parce que le cheval est naturellement hyper positif dans le travail, souple et bon ! De plus, depuis six ans, c’est un cheval qui ne court que quatre fois par an et qui en plus n’a commencé le complet qu’à 7 ans. Il n’y en a donc pas beaucoup des comme lui à son âge », conclut-il. Et pour le cavalier du Cadre Noir, la question ne tourne pas autour de la santé de son cheval mais plutôt de savoir s’il y aura une échéance à courir l’année prochaine !

Le rendez-vous est pris !