À Rotterdam, les outsiders s'invitent à la fête !
mardi 20 août 2019

Allemagne Rotterdam 2019
L'équipe allemande formée de Dorothee Schneider, Isabell Werth, Jessica von Bredow-Werndl et Sönke Rothenberger, médaillée d'or aux Européens de Rotterdam © Eric Knoll

Les premières médailles sont tombées à Rotterdam avec la fin du championnat d'Europe par équipes. L'or est revenu sans surprise aux Allemands mais ce que l'on retiendra, c'est sans doute les multiples rebondissements qui ont porté les Néerlandais, les Suédois sur le podium, et la fin de la course à la qualification olympique.

De l'avis des juges, ce championnat par équipes a été "un véritable grand-huit, une très très belle épreuve faite de multiples rebondissements !". En effet, l'Allemagne a largement dominé l'épreuve en signant les trois meilleures reprises du Grand Prix grâce à Isabell Werth, Dorothee Schneider et Sonke Rothenberger. La Grande-Bretagne semblait promise à l'argent après le passage de Carl Hester qui a battu son propre record en Grand Prix en obtenant la note de 78.323 % avec le jeune et relativement inexpérimenté Hawtins Delicato et celui de Charlotte Dujardin avec Mount St John Freestyle dont la moyenne dépassait les 80%, jusqu'à ce que l'annonce du jury réduise au silence tout le public : Charlotte et sa jument ont été éliminées pour une trace de sang retrouvée sur le flanc gauche de la jument. Les Britanniques se sont retrouvés rétrogradés à la quatrième place, ce qui a profité aux Pays-Bas et à la Suède. 

A domicile, les Oranje retrouvent le goût des médailles

Les Néerlandais, ô combien habitués des médailles par le passé, n'avaient plus approché un podium en championnat depuis trois ans. A domicile, ils avaient donc à coeur de renouer avec les remises des prix et ils se sont ardemment battus pour. La jeune Anne Meulendijks a servi de bonne ouvreuse (71.801%) mais c'est véritablement Hans Peter Minderhoud qui a lancé l'équipe hier en décrochant la moyenne de 75.295% avec Glock's Dream Boy. "Aujourd'hui, nous avons passé une après-midi folle à compter et à étudier les scores", confiait le cavalier qui savait pertinemment que ses compagnons n'avaient plus le droit à la moindre erreur. La complicité d'Emmelie Scholtens/Desperado et sur l'expérience d'Edward Gal ont finalement payé. Ce dernier a pourtant vécu quelques instants difficiles pendant sa détente : "Glock's Zonik n'est pas spécialement préoccupé par les juments en temps normal mais au paddock il a vu s'éloigner les chevaux d'Isabell Werth, Charlotte Dujardin et Patrik Kittel, il ne pensait qu'à ça, il était presque un peu sauvage (rires). Il s'est calmé peu à peu mais je n'ai pu travailler normalement que cinq minutes avant d'entrer en piste. Je me suis obligé à le laisser tranquille et à me concentrer sur les mouvements et c'est passé", expliquait le champion en conférence de presse. Avec un total de 230.140 points, les Pays-Bas ont réussi à décrocher la médaille d'argent à un cheveu de la Suède (229.923).

Une première historique pour l'Irlande

Si les meilleures équipes européennes couraient pour les médailles, les autres avaient une toute autre quête en tête : la qualification olympique promise aux trois meilleures équipes non qualifiées lors des précédents JEM. A ce jeu-là, le Danemark l'a emporté aisément en se classant cinquième grâce aux solides reprises de Daniel Bachmann Andersen et Cathrine Dufour. Pour les autres, à savoir l'Irlande, le Portugal, La France, la Suisse et l'Autriche, la bataille a été rude jusqu'au passage du dernier cavalier.

C'est finalement l'Irlande qui a décroché le deuxième ticket olympique grâce à sa septième place et le score de 213.540. A la sortie de la quatrième cavalière, Judy Reynolds, les supporters verts ont littéralement explosé de joie et pour cause : c'est la toute première fois que le pays au trèfle présentera une équipe aux Jeux ! Judy, qui a largement contribué à cela grâce à sa reprise à 76.351%, avait presque du mal à réaliser l'exploit accompli : "Je ne suis pas restée sur place aujourd'hui pour ne pas me mettre trop de pression. J'ai juste essayé de répéter ce que j'ai l'habitude de faire tout en restant concentrée et positive. Dès le premier pas en piste, il a été génial. Je savais que nous pouvions le faire, nous avons préparé cela toute l'année..."

Le Portugal a finalement compté sur trois couples plutôt homogène pour décrocher la dernière place pour Tokyo avec 213.106 pts - les déluges de pluie qui se sont abattus sur Duarte Nogueira ne l'ont peut-être pas aidé à monter dans les points hier matin. Pour la France, dixième, la course s'arrête là, du moins par équipe. Pour lire l'article consacré aux résultats des Tricolores, cliquez ici

Les résultats par équipes : ICI

Les résultats individuels : ICI.