CDI***** Vidauban, l’hymne portugais résonne sur le GP Spécial
samedi 14 mars 2015

vidauban 2015 Alexandre Ayache et Lights of Londonderry
Alexandre Ayache et Lights of Londonderry © Domaine Equestre des Grands Pins

C’est le Portugais Goncalo Carvalho qui remporte le WDM Grand Prix spécial de ce samedi. Le premier Français, Alexandre Ayache, se place 5ème.

Avec une très belle moyenne à 77.765%, le couple Goncalo Carvalho / Batuta arrive largement en tête de l’épreuve du CDI 5*****.  Un couple en forme en ce moment. Il a notamment remporté en novembre dernier le Grand Prix qualificatif pour le Spécial et le Grand Prix Spécial du CDI**** de Munich.
Avec 70.118%, l’Australienne basée en Allemagne Briana Burgess et La Scala 3 prennent la 2ème place du podium. La 3ème place revient à l’Estonienne Grete Püvi et son KWPN, Talent (68.392%). Une bonne performance pour cette jeune cavalière qui est la compagne d’Alexandre Ayache et installée avec lui en France
Trois Français figuraient sur la liste de départ. Anne-Sophie Serre, souffrante, a dû déclarer forfait. «  Anne-Sophie a été malade cette nuit. Rien de grave, mais elle a préféré ne pas partir. Courir un Grand Prix ne peut pas se faire à moitié. Le cheval lui va bien, » rassure son mari Arnaud. Déçu après sa  10ème place hier, Alexandre Ayache et Lights of Londonderry se placent en 5ème position avec une note encourageante de 67.137%. « Le cheval était plus frais que lors du Grand Prix. Je suis très content du cheval. C’est moi aujourd’hui qui ai fait des petites imperfections, et même une erreur de parcours dans la dernière diagonale. C’est à moi de faire un gros boulot, dans la structure de mes épreuves, la précision, la présentation. »
Stéphanie Brieussel, avec son jeune Amorak, se classe quant à elle 7ème sur une moyenne de 66.824%. Un résultat que la cavalière analyse à chaud. « Il est un peu fatigué, donc sur les nerfs. Il était plus chaud qu’hier, et ce que je voulais, c’était le gérer, éviter les grosses défenses. Nous avons commis des fautes sur beaucoup de mouvements, par exemple le 2 temps, la pirouette… Mais c’est un jeune cheval, nous n’avions jamais fait 15 jours de suite, et c’est le 1er concours extérieur de l’année. Il faut encore prendre un peu de temps. Amorak n’a pas d’impasse physique, il reste le mental à travailler. Nous allons revoir le programme pour que l’on reprenne confiance tous les deux. Nous ferons Le Grand National de Jardy et Saumur. »

Résultats ici