CDIY du Salon : Seconde victoire pour Anne Chapron et Sweltmeyer
jeudi 09 décembre 2010

saumur7-chapron
Anne Chapron - Ph. Les Garennes

Seconde et très belle victoire pour Anne Chapron puisqu’elle devance de plus de deux points la Belge Sandja Brison. Cependant la Belgique, grâce à cette dernière et à sa compatriote Tahnee Waelkens gagnent l’informel classement par équipe.

Le public, très clairsemé au début de l’épreuve puis plus conséquent à la fin, a pu applaudir de belles reprises, pour la plupart sur une chorégraphie intéressante qui utilisait bien le terrain et que les couples déroulaient sur des musiques plutôt bien choisies, dynamiques et pas trop entendues. Les concurrents ont tous tenté de donner leur maximum et leurs évolutions, dans une impulsion soutenue, étaient faciles à suivre. Les principales difficultés choisies par les concurrents concernaient plus particulièrement le galop, avec des contre-changements de main et des cercles aux 3 et aux 4 temps. Avec un Sweltmeyer au top de sa forme, très équilibré, très à l’écoute, Anne Chapron a particulièrement bien réussi les siens, qui étaient en outre suivis de demi-pirouettes. Comme le reste de sa reprise était aussi fluide que celle d’hier, elle devance largement (73,50) Saidja Brison, auteur d’une reprise certes très régulière et sans faute ni même petit sursis, mais qui manquait singulièrement de peps, son Molière interprétant son texte avec un peu trop de nonchalance (2e, 71,25). Dernière à entrer en piste, elle passait derrière une série de reprises très enlevées, celle d’Anne Chapron bien sûr, mais aussi de la Néerlandaise Romy Peijen, qui conclut de très belle et originale façon sur du pas ; celle aussi du deuxième meilleur couple belge (3e, 69,50), Tahnee Walkaens et Sandiegobese, qui choisit elle de caser ses demi-pirouettes juste après des contre-changements de main aux 4 et aux 3 temps. Et surtout celle de Jessica Hel et Minos de Mazière. Elle en veut tellement la cadette désormais surclassée en J. Cav que son cheval - dont Bruno Lostria lui-même (son entraîneur) disait qu’il n’avait pas tout pour la discipline – a semblé surclassé Sandiegobese, aux aptitudes plus évidentes, dès les premières foulées de sa reprise. Mais cette incroyable volonté de tout donner, en accord parfait avec son cheval qu’elle connaît par cœur, a eu un prix, un travail au galop un peu contracté qui lui coûte la 3e place. Elle termine cependant avec 68,75, un point devant Rex et Romy Peijen.
Pauline Leclerq perd une place par rapport à hier et pourtant Khallgazel de Maupas était un peu plus décontracté au trot, mais décidément le galop pose problème avec une croupe qui monte dans les changements de pied, et toute la maîtrise de la jeune étudiante en droit n’a pas suffi dans ce concours pour atteindre ses moyennes habituelles. Camille Chéret-Judet, elle, a gagné une place avec un Ronaldo qui ne lui a pas joué de mauvais tour. Après le Saint-Georges hier, Camille déclarait qu’elle s’était peut-être laissée un peu bercée par le bon déroulement de son début de reprise et par le galop de son joli noir parce qu’elle manque d’expérience de la compétition avec lui (troisième concours ensemble). Du coup, pour éviter la panne totale d’impulsion à l’entrée d’une demi-pirouette, Camille a monté fort sa Libre.
S’il fallait trouver un problème d’ailleurs dans cette épreuve en musique très agréable, c’est justement ce dosage très difficile entre une présentation qui dort un peu, comme celle de la 2e, et une présentation dans un rythme parfois trop élevé que les chevaux ont du mal à gérer, notamment bien sûr dans les changements de direction. Mais, comme le déclaraient les juges Anne Prain, interrogée sur l’aspect artistique, ou Marietta Almasy, présidente de cette RLM St Georges et l’Allemand Peter Engel président du jury hier, ces onze Jeunes Cav ont présenté un bon travail sur la belle piste du hall 5 B  et donné l’espoir que les organisateurs ne s’arrêtent pas en si bon chemin et continuent la route, comme il en est question, vers un international plus étoffé et mieux annoncé en 2011 après un national en 2009 et cet international JC en 2010.

Photo d'archive