Carinho et Adenauer au top !
mercredi 15 octobre 2003

siauve-adenauer
Gilles Siauve et Adenauer - Ph. M.-H. Merlin

Ces deux chevaux nouvellement arrivés avec leurs cavaliers actuels sur le circuit du Grand tour font sensation à Jablines, traditionnel dernier Pro 1 avant les championnats de France de Dressage.

Trois semaines après le CDI*** de Saumur, ou Carinho des Noés le lusitanien de Catherine Henriquet était arrivé bon dernier de la RLM avec 61,95 %, les voici arrivés au top avec 69,08 % dans la RLM GP du dimanche et en faisant la quasi-unanimité chez les juges puisque tous placent le couple en première ou deuxième position sauf Dominique Fontaine, le juge B. L'autre couple attendu, qui commence même à avoir un petit fan-club, est celui que forme depuis un peu plus de quatre mois Gilles Siauve et Adenauer, l'ancien cheval de GP de Sylvie Poulain. Cette fois c'est le bingo puisqu'après une 3e place dans le GP B, ils gagnent le GPS avec 64,60 % à peu de points devant Wittfield l'autre cheval du cavalier du Touquet qui nous a confirmé qu'il ferait bien les championnats Pro 1 de Saumur avec Adenauer (GP +GPS) pour courir la Coupe de France (GP + RLM) avec Wittfield arrivé 2e du Grand Prix derrière le blanc German Classic de Béatrice Fusier.

Légende photo: Gilles Siauve et Adenauer - Ph. Marie-Hélène Merlin

Sur les épreuves A7 et A6 (St Georges et Inter I), Pierre Cannamela se taille la part du lion avec son Bodhisattva devançant à chaque fois à 1 point et plus son second : Elodie Sarrazin et Rio Bravo dans la A6 et par Raphaël Loison et son Paradino dans la A7. Ce dernier est suivi de peu par le champion de France jeune cavalier en titre Jean-Philippe Siat et Greystoke qui serait remarquablement remonté dans ce podium si Jean-Pierre Tuloup (juge M) ne les avait pas mis à la 13e place de son classement. Le jeune couple a vu la même chose se répéter dans la A6 : toujours en M avec cette fois Catherine Gateaud qui les voit plutôt à la 16e place avec un écart de note qui va de 62,50 % contre 66,75 % en C ! Un exemple parmi d'autres car ce cas de figure s'est répété souvent durant ce week-end ! Si le Dressage français connaît actuellement des bas et des hauts, ils semblent que nos juges se posent beaucoup de questions. Peut-être de quoi faire un bon pas en avant ?