Ch-Eu Rotterdam : Beatriz Ferrer-Salat s’exprime sur son élimination
vendredi 23 août 2019

Beatriz Ferrer-Salat et Delgado au championnat d'Europe de Rotterdam 2019
Grand nom du dressage espagnol, Beatriz Ferrer-Salat revient sur son élimination du Grand Prix Spécial avec Delgado © Scoopdyga

Surprise hier dans le Grand Prix Spécial, quand l’Espagnole Beatriz Ferrer-Salat se faisait arrêter en pleine reprise et éliminée pour irrégularité de son fidèle Delgado. La cavalière revient sur cet incident.

Les éliminations ont été jusque-là assez nombreuses dans ce championnat d’Europe de dressage. Après Charlotte Dujardin pour trace de sang, Beatriz Ferrer-Salat est éliminée pour les mêmes raisons que Charlotte Chalvignac : irrégularité de sa monture. Delgado était pourtant en pleine forme avant d’entrer en piste, comme le signale sa cavalière, mais les choses se sont compliquées peu de temps avant son passage : « Delgado était fantastique pendant la détente. Mon horaire de passage était à 18h10 et comme d’habitude je suis montée en selle 50 minutes avant pour avoir le temps de bien le marcher, l’échauffer tranquillement et faire des pauses. D’un coup, ils [les organisateurs] ont décidé que la remise des prix du para-dressage allait être sur la piste principale au lieu d’être sur la leur [les épreuves de para-dressage ont lieu sur une seconde piste], comme cela était prévu initialement. Comme le temps de pause initialement prévu entre les deux groupes a été jugé trop court, il a été décidé que le groupe duquel je faisais partie et dont je partais première, allait s’élancer avec 10 minutes de retard sur l’horaire de base. Cela en soi est terrible parce que 10 minutes représentent beaucoup de temps. A 18h10, on me demande d’aller au paddock des 10 minutes (qui n’est pas obligatoire et dans lequel nous nous rendons uniquement si nous le souhaitons), nous attendons un peu et à 18h15 je m’y dirige ».

Un premier incident qui n’a pas trop perturbé Beatriz. Toutefois, les péripéties se sont enchaînées juste avant d’entrer en piste pour le couple : « Nous passons par un petit chemin à travers la forêt et à droite se trouve la piste et à gauche le paddock des 10 minutes. En arrivant, le commissaire me dit que je dois directement entrer sur la piste de compétition. Je suis un peu surprise mais je m’y rends. Mon entraîneur me dit alors que je dois d’abord aller dans la détente des 10 minutes. Je fais demi-tour et m’y dirige. Tout est assez chaotique. Je fais une ligne centrale avec un arrêt et immobilité et me dirige vers la piste de compétition. En trottant autour du rectangle, je remarque que Delgado est un peu différent. Je fais l’épreuve, tout se passait très bien, et pendant le dernier trot allongé, la juge en C, Susanne Baarup, m’élimine pour irrégularité ».

Ne contestant pas son élimination, Beatriz pense que ces quelques instants avant d’entrer en piste ont pu être la cause de l’irrégularité de Delgado : « Bon ! Il est possible qu’en faisant demi-tour pour aller de la piste de concours à celle des 10 minutes Delgado ait fait un mauvais geste, parce qu’à la détente il était parfait. Quel dommage, il était en super forme. Ce sont des choses qui arrivent, même dans les meilleurs concours ».

Si la décision d'organiser la remise des prix des médailles individuelles de para-dressage sur la piste principale est louable pour ces cavaliers souvent un peu mis à l'écart, on ne peut effectivement que regretter des changements d'horaires de dernière minute. Mettre à l'honneur les para-dresseurs sans entacher le programme millimétré des dresseurs était certainement possible...