Ch-Eu : Sans surprise, l'Allemagne domine à mi-épreuve
lundi 19 août 2019

Dorothee Schneider et FRH Showtime
Dorothee Schneider et FRH Showtime © FEI / Liz Gregg

La première moitié des cavaliers s'est élancée dès neuf heures ce matin dans le Grand Prix des championnats d'Europe de dressage. Après six heures d'épreuve, les premiers résultats se dessinent.

Comme l'on pouvait s'y attendre, la Mannschaft tient la tête du classement par équipes après le passage de ses deux premières cavalières, Dorothee Schneider et Jessica von Bredow-Werndl. Pour autant, tout n'a pas été parfait. Showtime FRH, le cheval de Dorothee était quelque peu tendu et cela s'est ressenti dans ses piaffers, un peu en dessous de l'ordinaire. "Lors de l'échauffement, il s'est réveillé et il est devenu un petit peu nerveux, explique la cavalière. "J'ai essayé de l'avoir calme, dans mes jambes, avec un bon contact mais sur la piste il était tout de même un peu sur le frein, un peu chaud." Malgré ces petites imperfections, l'amazone a tout de même présenté un ensemble très sérieux noté à 80.233% et l'impression générale reste positive. "Il a été arrêté deux ans et il est vraiment bien revenu. Depuis le championnat d'Allemagne il monte en puissance et ne fait que de s'améliorer. A Aix, il a été vraiment fabuleux", soutenait Dorothee. 

La déception de la journée était pour sa compatriote, Jessica von Bredow-Werndl. Deuxième au provisoire, la jeune cavalière espérait bien mieux que ses 76.894%, elle qui tourne davantage autour des 79% en Grand Prix. Sa jument TSF Dalera BB a raté son appuyer à gauche à cause d'un crottin. Le couple a encore perdu des points sur le reculer qui suivait. En sortie de piste, la cavalière si joviale à l'accoutumée n'arrivait pas à retenir ses larmes "La jument ne méritait pas cela. Tout le reste était vraiment parfait, en particulier ses piaffers", soufflait-elle.  

Malgré ces petites déconvenues, la médaille d'or par équipe semble presque acquise à l'Allemagne qui dispose d'une large avance sur la Grande-Bretagne et la Suède. Les cartes pourraient toutefois bien être rebattues en individuel, d'autant que la concurrence lancera ses meilleures cartouches. 

L'Allemagne n'est pas la seule à avoir vécu une journée en dents de scie, les Français peuvent en témoigner. Les troupes tricolores souriaient à la sortie de piste d'Arnaud Serre, rentré dans les clous avec Ultrablue de Massa grâce à la bonne moyenne de 69.425 % (lire ici). Les sourires, comme le soleil néerlandais, se sont effacés avec le passage de la deuxième et dernière cavalière de la journée. Charlotte Chalvignac s'est retrouvée éliminée avec Lights of Londonderry (lire ici). Les deux dernières cavalières tricolores, Stephanie Brieussel et Morgan Barbançon, n'ont plus le droit à l'erreur si elles veulent toujours se qualifier pour les JO. Rendez-vous demain à 8h pour le clap de fin du championnat par équipes. 

Les résultats par équipes : ICI.

Les résultats individuels : ICI.