Charlotte Chalvignac : "Si on avait eu le moindre doute, on n'aurait pas pris le risque"
lundi 19 août 2019

Charlotte Chalvignac Lights of Londonderry Championnat Europe Rotterdam 2019
Eliminés, Charlotte Chalvignac et Lights of Londonderry n'auront pas eu l'occasion d'apporter leur pierre à l'édifice pour l'équipe de France... © Eric Knoll

"Dans la vie d'un sportif, rien n'est jamais tout rose. Ca l'avait été pour moi jusque là...". Deuxième cavalière tricolore à s'élancer sur le Grand Prix du championnat d'Europe de dressage de Rotterdam, Charlotte Chalvignac a malheureusement été éliminée sur boiterie de Lights of Londonderry. L'amazone, qui courrait aux Pays-Bas ses tous premiers championnats d'Europe Sénior l'assure : le cheval allait bien jusqu'au moment d'entrer en piste et son entourage suspecte un coup lors du premier arrêt.

"Le cheval a passé la visite vétérinaire hier sans problème, il n'a pas été retenu en holding-box et est passé du premier coup. Aujourd'hui, il a fait une très bonne détente. Dans mes sensations, je ne trouvais rien d'anormal. Il était très bien bien également dans le carré des dix minutes et autour de la piste", retrace Charlotte Chalvignac. Pourtant, quelques minutes après son entrée en piste, c'est la douche froide pour la cavalière : la cloche sonne et le couple est éliminé pour allures irrégulières. "Quand Lights est reparti après le premier arrêt, je l'ai senti un peu différent de d'habitude. J'ai pensé que ca venait de l'ambiance des championnats et de l'environnement du stade. Il fait souvent une faute de cadence dans le premier trot allongé, donc là non plus, je ne me suis pas trop inquiétée". C'est finalement après le premier reculer que la cavalière a senti une irrégularité : "Je pense qu'il s'est mis un coup et qu'il s'est fait mal. Nous l'avons regardé avec le vétérinaire fédéral en sortie de piste mais nous le reverrons cet après-midi à froid, en espérant que ce ne soit rien de grave".  

Evidemment déçue, Charlotte garde cependant la tête froide. "On a joué de malchance, c'est dommage que ca arrive ici aux Europe et pas sur une étape du Grand National. C'est embêtant pour l'équipe évidemment, puisque nous venons ici chercher une qualification olympique. Ceci étant, il faut rester pragmatique : personne n'est mort et le plus important reste la santé du cheval. Lights est un être vivant et il a le droit d'aller moins bien à certains moments. Ce genre de déconvenue arrive même au meilleur, un cavalier Luxembourgeois vient d'ailleurs de se faire éliminer pour traces de sang dans la bouche. Lights a prouvé sa bonne forme toute la saison, un coup est un coup...". Il est vrai que le couple a connu une impressionnante progression cette saison. Arrivé tard dans les écuries de Charlotte, Lights s'est de suite entendu avec sa nouvelle cavalière, enchaînant les performances en national et international et glanant le titre de champion de France Pro Elite au passage. La cavalière insiste, ce qui prime, c'est la santé de son acolyte : "Si on avait eu le moindre doute, on n'aurait jamais pris le risque d'abimer le cheval. Ca n'amuse personne de se faire éliminer pour boiterie, ni moi, ni le staff fédéral. Je vais rester regarder tous les Français dans le Grand Prix demain, mais pense repartir plus tôt en France afin de pouvoir présenter Lights pour un check up vétérinaire plus poussé."

Tous les espoirs olympiques du clan tricolore ne sont pas perdus mais reposent désormais sur les épaules de Stephanie Brieussel/Amorak et Morgan Barbançon Mestre/Sir Donnerhall II, qui n'auront demain pas le droit à l'erreur puisqu'aucun score ne sera effacé. "Mes coéquipiers avaient de toute manière prévu de donner le meilleur d'eux-mêmes. J'espère seulement avoir pris le chat noir pour moi, que tout se passera bien pour eux et qu'ils auront plus de chance... Il en faut toujours un peu !"