Dernière ligne droite pour la sélection des couples en para-dressage
jeudi 31 juillet 2014

garde 2014 para Les cavaliers
Les cavaliers de la longue liste © Claude Bigeon

Un dernier point presse avant l’annonce officielle de la sélection des couples français qui concourront en para-dressage aux Jeux équestres de Caen était organisé jeudi 31 juillet par le staff fédéral au Quartier Carnot de la Garde républicaine à Paris.

Un choix stratégique qui a permis aussi de voir les cavaliers dérouler leur RLM dans des conditions moins habituelles pour leur monture. A ce stade des sélections, sept couples sont encore en piste : Nathalie Bizet/Exquis Onassis (grade 4), Samuel Catel/Mogador de Valange (grade 3), José Letartre/Warina*ENE HN (grade 3), Anne-Frédérique Royon/J’Adore (grade 1B), Valérie Salles/Diamond du Loing (grade 1B), Thibault Stoclin/Lou Heart (grade 1A) et Vladimir Vinchon/Rockford 17 (grade 3). Si la France avait le potentiel de huit places. Ils ne sont pour l’instant plus que sept en course et ce chiffre pourrait encore être réduit.

Alain Soucasse, le Directeur technique national adjoint a rappelé : « La sélection des couples vus aujourd’hui est l’aboutissement, d’un parcours, du mariage entre un cavalier handi, un cheval et un cavalier valide. Ce trio est capital en para dressage. Nous avons jusqu’au 14 août pour donner la liste des engagements définitifs. Nous allons réaliser des entretiens individuels avec les cavaliers cet après-midi pour affiner nos choix. La performance technique est importante mais aussi l’esprit d’équipe. Nous allons devoir faire un choix stratégique pour l’équipe de quatre cavaliers qui doit compter au moins un grade 1 ou 2 et pas plus de deux cavaliers du même grade. Mais nous ne constituerons l’équipe qu’après la visite vétérinaire. » Par rapport au calcul de points, il faut avoir une bonne connaissance du para-dressage. « Les grades à petits numéros rapportent plus facilement des points, explique Philippe Célérier. Car ils sont plus notés sur la locomotion que la technique. » Dans les couples encore en lice, on constate qu’il y a plusieurs schémas. Des cas où il s’agit de couples 100% privés, d’autres où il y a un partenariat avec l’IFCE, avec l’investissement d’écuyers du Cadre noir comme Marc André Morin et Philippe Limousin, mais aussi de chevaux comme Warina associée à José Letartre. Ceci expliquant la présence de Jean-Marc Lapierre, le directeur adjoint de l’IFCE. Même si aujourd’hui, la décision n’était pas encore prise quant aux couples tricolores qui représenteront la France lors de cette première discipline prévue sur l’hippodrome de Caen (du 25 au 29 août), on sait déjà que le grade qui reste le plus ouvert est donc celui où l’on pourrait escompter une médaille est le grade 3. Qui défendra les chances françaises ? On le saura la semaine prochaine.