Grand National de dressage: Amorak et Karamel à Jardy
dimanche 12 avril 2015

Jardy 15- Claire Gosselin et Karamel de Lauture
Claire Gosselin et Karamel de Lauture © Claude Bigeon

Dimanche, le grand week-end de dressage à Jardy s’est achevé par une magnifiquejournée ensoleillée et un public venu nombreux pour assister aux deux plus grosses épreuves, le Grand Prix Spécial et la Libre en catégorie Pro élite.

Après les trente six partants du Grand Prix Pro élite support de l’étape de Jardy du Grand National dont seize écuries (une belle affluence cette saison), dimanche 12 avril, treize couples étaient au départ du Grand Prix Spécial après le forfait d’Arnaud Serre/Robinson de Lafont de Massa et Bertrand Lebarbier/Winslow. Finalement, c’est Stéphanie Brieussel qui prend sa revanche en remportant le GPS avec Amorak son KWPN de 10 ans avec un score de 69,51%. Un total obtenu avec des notes variant d’un 66,47% par la juge néozélandaise Mary Robins au 70,78% de Dominique Fontaine. Juste derrière, on trouve Catherine Henriquet avec Scherzo ZC 67,92% puis Rémy Bourgeret avec Sultan avec 65,37%. Au pied du podium, Marie-Emilie Bretenoux avec Quartz of Jazz avec 65,25%. Un bon week-end pour cette cavalière formée au CHIAP qui prend une
septième place avec Union (62,35%).

La Libre Pro élite a aussi enregistré un forfait puisque Bertrand Liégard et Star Wars n’étaient pas au départ de cette épreuve qui n’a rassemblé que cinq partants. Claire Gosselin venue à Jardy avec treize élèves était bien présente pour cette étape du Grand National sous les couleurs de l’écurie Côté Paddock – François Tanguy avec son fidèle
étalon de 17 ans, Karamel de Lauture, plutôt en bonne forme. Une belle énergie pour ce couple des Yvelines qui récolte 72,75% dont 74,80% en artistique et remporte cette
Libre Pro élite. Il devance Sarah Casanova avec Ulan (69,02%) puis Ludovic Henry avec Wise Guy RS (66,07%). « Je suis très contente de la Libre et du Grand Prix de Karamel à Jardy, lance Claire Gosselin. L’idée, cette saison c’est de participer au maximum au Grand National avec Pauline Leclercq. Mais je n’irai pas à Rosières. Et je ne suis pas sûr d’aller à Auvers. Je souhaite aussi tourner en international, à Saumur, à Compiègne et à Vierzon et être à 69%, 70% en GP internationaux. Quant au circuit du Grand National, le but c’est d’être sur le podium. » Après une victoire au Mans et une troisième place à Jardy, l’écurie de Claire Gosselin se porte plutôt bien sur ce circuit 2015 du Grand national de dressage qui réussit à rassembler six écuries de plus que l’année dernière.