Jardy : Claire Gosselin et Karamel s’imposent sur la Libre
mardi 10 avril 2012

Jardy Claire Gosselin et Karamel de lauture
Claire Gosselin et Karamel de lauture © Claude Bigeon

Sur les vingt-cinq couples partants de la Pro élite Grand Prix de l’étape du Haras de Jardy du Grand National, vingt se sont répartis sur la Pro élite Grand Prix Spécial et sur la Pro élite Libre.

Une bonne partie des couples donc. La raison est à chercher, sans nul doute, dans la modification du règlement du Grand National 2012 qui permet de glaner des points supplémentaires en participant en plus à l’une ou l’autre de ces reprises. Sur les huit couples au départ du GPS, c’est finalement Jean-Philippe Siat associé à Tarski Van de Zuuthoeve qui s’impose avec 65,75% de peu devant Bernadette Brune et Valeron (65,20%). Muriel Léonardi est troisième avec sa Walentina (63,20%).
Du côté de la RLM, le spectacle a été assuré par douze couples. Malgré la pluie qui n’a pas  cessé d’arroser la piste, le niveau est monté crescendo avec quatre couples à 70% et plus. Ce sera finalement, le dernier couple à partir, Claire Gosselin et son étalon de 14 ans, Karamel de lauture qui obtiendra la meilleure note avec 73,95%. Un résultat de bon augure pour ce couple qui retrouve une belle énergie. Comme une revanche sur le Grand Prix de la veille, le couple yvelinois devance Pierre Subileau et sa jument Talitie, d’un pourcent (72,92%). Julia Chevanne et Luciano 182 montent sur la troisième marche avec 71,25% et confirment une bonne reprise après une interruption de quelques mois pour permettre à Julia d’être mère une nouvelle fois. En quatrième position, on retrouve, le couple surprise de cette saison, Laurence Vanommeslaghe associée à Avec Plaisir avec 70,87%. Un couple qui avait remporté la RLM de la première étape du Mans. La cavalière semblait déçue de sa place, pourtant il s’agit d’un résultat qui laisse présager d’autres à venir pour ce jeune couple. Enfin, le dernier couple à 70,27%, n’est autre que la très expérimentée Catherine Henriquet avec Paradieszauber. Un Paradieszauber bourré d’une énergie pas toujours facile à canaliser qui a été plutôt coopératif. On peut souligner enfin, la cinquième place d’Hélène Legallais et son poney Mirano des Etisses avec 69,37%, une belle performance pour l’élève de Dominique D’Esmé.