L'ultime qualification olympique pour l'Afrique du Sud
samedi 26 octobre 2019

L'Afrique du Sud se qualifie pour les Jeux Olympiques de dressage de Tokyo. De g. à dr : Ingeborg Sanne, Tanya Seymour, Nicole Smith, Laurienne Dittmann and Gretha Ferreira © FEI/Leanjo de Koster

Le Grand Prix du CDI 3* d'Exloo au Pays-Bas était support de la seule qualification olympique de dressage en jeu pour les pays du Groupe F. Au terme de l'épreuve, l'Afrique du Sud s'est assuré un voyage à Tokyo par équipes en aout 2020.

Pour défendre ses chances de qualification olympique en dressage, la fédération sud-africaine avait fait appel hier à Tanya Seymour, Laurienne Dittmann, Gretha Ferreira et Nicole Smith qui ont présenté des reprises solides. Ces quatre cavalières sont installées en Europe et la plus expérimentée est de loin Tanya Seymour. Basée aux Pays-Bas, elle faisait partie de la toute première équipe sud-africaine de l'histoire à s'aligner aux JEM, à Caen en 2014, avant d'être la première cavalière a représenter sa nation à Rio en 2016. 18e lors de la finale Coupe du monde de Goteborg cette année, et a enregistré ces plus belles performances aux rênes de Ramoneur (avec lequel elle terminait hier 9e, 67.065%), 17 ans, et pour lequel elle a établi un plan bien précis pour les mois à venir. "Si tout continue à bien passer et qu'il a toujours la même envie, c'est lui que j'aimerais emmener à Tokyo", admet-elle. "Il adore ce qu'il fait et il est en ce moment en grande forme. A court terme, j'aimerais le qualifier pour la finale Coupe du monde de Las Vegas en avril et l'emmener ensuite à Tokyo avant de lui offrir une retraite plus que méritée !"

Ce ticket remporté par l'Afrique du Sud était le tout dernier en jeu pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Quatorze nations ont décroché leur place au Japon dans la discipline du dressage : l'Australie, le Brésil, le Danemark, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Irlande, les Pays-Bas, l'Afrique du Sud, l'Espagne, la Russie et les Etats-Unis. 

Les résultats complets ICI