La sélection paraéquestre tricolore pour les JEM
mercredi 18 août 2010

adib el sarakbi-chippendale
Chippendale et Adib El Sarakbi

C’est maintenant officiel, les trois cavaliers qui représenteront la France aux Jeux Equestres mondiaux en dressage paraéquestre à Lexington sont Valérie Salles et Céline Gerny grade 1 B, et Adib El Sarakbi grade 3.

La réserviste en grade 4 est la très expérimentée Nathalie Bizet. Tout ce petit monde, soutenu par l’association Handi Equi Compet, est actuellement réuni pour un stage de préparation à Jablines, en présence de l’entraîneur responsable des équipes de France Philippe Célérier ; ils se retrouveront pour un ultime stage fin septembre à la Garde Républicaine, avant le départ pour Lexington. Chez les filles, le soulagement domine. Céline Gerny a longtemps vu ses chances de qualification compromises par la blessure de son crack des européens Ilico du Clotobie (entorse du grasset). Mais elle a très vite su former un couple opérationnel avec Bo VB, jument belge de 9 ans. « Elle a une « porsche » entre les mains » confie Philippe Célérier. De son côté, Valérie Salles est venue à bout d’une méchante fracture à la jambe qu’elle s’était faite durant le championnat de France à Saint-Lô : « heureusement que j’avais réalisé les minima qualificatifs en début de saison ! » se réjouit-elle, heureuse et sereine, dans la perspective de ces JEM en compagnie d’Ocarina Mayerling petite jument « très plaisante » confiée par Magdalena Pommier. Le tandem féminin est complété par Adib El Sarakby, cavalier hémiplégique et moniteur d’équitation dans le Loiret, il sera en selle sur le hanovrien de 8 ans Chippendale, « leur couple a fait d’énormes progrès » commente l’entraîneur de l’équipe de France. Cette équipe ainsi constituée, a pour objectif principal de remonter au classement des nations, après une dixième place à Pékin, un cinquième ou sixième rang semble à leur portée, « c’est une équipe qui tient la route, et peut vraiment faire quelque chose de très propre, voir même faire peur aux nations les plus reconnues » estime t’on de part et d’autre au sein du groupe. Rendez-vous est donc pris du 6 au 11 octobre, pour ces premières épreuves handisports à se dérouler en même temps que les autres compétitions « valides » des JEM,