La vie de château pour le dressage à Mâcon-Chaintré
lundi 06 juillet 2020

Macon Chaintré dressage
A Mâcon Chaintré, les dresseurs français ont bénéficié d'un cadre idyllique et d'une organisation bien huilée pour un premier grand rassemblement. depuis le déconfinement © Jean-Louis Perrier

Le rideau est tombé après quatre jours de compétition dressage qui ont compté 750 reprises déroulées sur le site du centre équestre de Mâcon-Chaintré. Du tout jeune cavalier faisant ses classes à poney, au compétiteur de haut niveau, chacun a trouvé sa place dans une organisation modèle.

Reprise, c’est bien le mot qui convenait dans le joli cadre du C.E. de Mâcon Chaintré ! Après cette difficile période de confinement, les dresseurs avaient hâte de retrouver les concours, et il y avait ici de quoi satisfaire tous les niveaux avec pas moins de 117 épreuves qui ont reçu 730 engagés, plus les épreuves dédiées aux poneys avec 34 engagés. Quatre carrières ont été montées sur le site permettant un planning harmonieux, et 23 juges ont officié. Voilà pour le livre des records où malheureusement on n’enregistrera rien de particulier sur les notes, les scores ne s’élevant guère au-delà des résultats habituels. Le tableau d’affichage en simultané des notes pendant le grand prix du Grand National FFE-AC Print permettait de constater la prédilection des juges pour les notes de 6 à 7.

Mais après ce temps d’arrêt dans la compétition à cause de la pandémie de Covid-19, un redémarrage sans trop de prise de risque était de rigueur pour beaucoup, tandis que certains chevaux retrouvaient un caractère joueur avec quelques écarts pénalisant les scores comme Amorak dans le GP du Grand National ou Quartz of Jazz dans le GPS !  Celui-ci qui a réuni 19 partants était remporté par Laurence Vanommeslaghe avec Edison à 71,042% devant Arnaud Serre et Vistoso de Massa à 70,565% confirmant la bonne opération de l’échangisme au sein des écuries car la 3e place est pour Anne-Sophie Serre avec Ultrablue de Massa à 69,043%. Morgan Barbancon avait fait le choix du Grand Prix Freestyle où Sir Donnerhall II lui donne facilement la victoire avec 75,100% devant Carlos Pinto et Sultao Menezes* de la Gesse à 72,600%. Ils n’étaient que cinq au départ de cette Libre, certains cavaliers du Grand National ayant choisi de présenter le vendredi le GP Pro 1 où la victoire était pour Laurence Vanommeslaghe associé à Havalon devant Maxime Collard/Cupidon PB et Nicole Favereau/Ginsengue, trois couples que l’on retrouvait dans les six premiers du Grand National le samedi.

Le programme comportait aussi des épreuves SHF assez peu garnies, sauf en 4 ans où ils étaient onze engagés avec de beaux scores pour Living Legend sous la selle de Nicolas Commence. For Fable de Malleret arrivé il y a quelques mois dans les écuries de Morgan Barbancon remporte le GP des 7 ans Pro3 GP avec 69,353%. Il semble bien parti pour marcher sur les traces d’Habana Libre avec qui Morgan remportait le championnat de France des 7 ans l’an dernier, et qui poursuit sa progression, s’imposant dans les trois épreuves Pro2 dont le GP à 72,816%. Il y a donc une belle relève dans les écuries de la n°1 française qui sera présente sur plusieurs concours nationaux pour continuer à faire progresser ses jeunes chevaux. Sir Donnerhall II va reprendre le circuit FEI, malheureusement sans son complice Boléro qui ne retrouvera la compétition que l’hiver prochain suite à une blessure. 

Tous les résultats de Mâcon-Chaintré sont à retrouver ICI et les videos des reprises déroulées sur la piste principale sont à retrouver ICI

Commentaires


CATHERINE Z | 07/07/2020 08:54
Les juges ont tout de même sorti des 8 et + (regardez en détail les protocoles puisque désormais ils sont disponibles grâce à WST !) ! Il faut arrêter de tacler les juges sur les notes 6/7 ("prédilection des juges pour les notes 6/7 ..."), le résultat est une moyenne de 25 à plus de 30 notes, et obtenir 8 sur toutes les notes (et +), vous ne le verrez que pour les meilleurs mondiaux, aux JO ou Championnats du monde ! La barre des 72 % est désormais franchie, il n'y a pas si longtemps, on était content avec 68 %... Les juges jugent ce qu'ils voient et a priori, il n'y avait pas de quoi mettre 80 % durant ce concours. Attention à vos propos qui décrédibilisent nos juges ! Protégez les, ils donnent beaucoup et suivent des formations pointues de niveau international, ce sont des bénévoles totalement impliqués et compétents. Remerciez les d'être là dans leur cabane 8 h par jour la plupart du temps ils prennent des congés pour juger... !! Sans rancune mais il fallait que ce soit dit !