Le parcours hors norme de Rachel Bastady
lundi 30 septembre 2019

Rachel Bastady et Donnerdiora
Rachel Bastady et Donnerdiora, championnes de France en Pro 2 cette année à Vierzon © PSV

Récemment sacrée championne de France en dressage Pro 2, Rachel Bastady, 24 ans, a le vent en poupe. A peine quelques semaines après ce titre, couronnement d’une saison déjà réussie, elle confirme son excellente forme au CDI d’Ornago, en Italie, s’adjugeant ainsi la Saint Georges et la RLM Intermédiaire 1 avec Donnerdioria, le Grand Prix U25 et la RLM Grand Prix U25 avec Fandango d’Arx.

Ces excellents résultats ne sont pour autant pas une surprise car, depuis plusieurs années maintenant, Rachel Bastady va de succès en succès, et, forte d’une organisation entièrement dévolue au sport, grimpe résolument les échelons de sa discipline. Entraînée depuis fin 2017 par Alexandre Ayache, la jeune femme partage son temps entre sa propre petite écurie familiale à Michelbach-Le-Haut (68) et les écuries de son coach, à Lantosque (06), dans l’arrière-pays niçois. 

Une passion précoce

Pourtant, l’histoire a commencé bien avant. Rachel Bastady raconte, amusée, qu’après les traditionnels « papa », « maman », son troisième mot a été « cheval », alors que personne dans sa famille n’était réellement cavalier. Plus tard, elle débute l’équitation chez une voisine du village, une suissesse convaincue par le dressage. Evidemment, peu de temps se passe avant que Rachel commence à vouloir son propre cheval. Ses parents demeurent d’abord inflexibles puis son père passe un marché avec Rachel : le cheval, ce sera d’accord si elle montre qu’elle sait travailler et faire preuve de persévérance. Rachel se souvient ainsi avoir dû ramasser plusieurs fois pendant une heure les œufs des poules pondeuses de l’élevage avicole de ses parents, pour prouver que son souhait de cheval n’était pas un caprice. 

Convaincu, André Bastady, le père, adjoint alors un premier box au hangar avicole. Sitôt après, arrive Sciara, une jument grise de race Hessen Horse avec des origines Trakhener (Scarlatti x Vespuci), alors âgée d’à peine 5 ans, venue tout droit de chez son éleveur et à peine débourrée. Pour Rachel, ce n’est pas un problème mais davantage un défi. Elle commence à dresser elle-même Sciara puis commence à s’entrainer avec Remy Bourgeret. Rapidement, l’idée de sortir en compétition de dressage se dessine, mais Rachel, qui a totalement évolué en dehors de la filière club, n’a jamais passé de galop. Dès lors, en 2009, c’est en candidat libre qu’elle se présente au galop 7, obtient le précieux sésame et commence à fouler les carrés officiels d’emblée en Amateur 3. Le couple progresse ensemble, jusqu’au niveau Amateur Elite et Pro3 : la jument achetée pour faire de la balade en aura fait du chemin...

Fandango et de nouveaux horizons

A partir de 2013, la cavalière se voit confier le hanovrien Fandango d’Arx (Florencio 2 x De Niro). Le cheval a du potentiel et Rachel est de plus en plus motivée. Soutenue par ses parents, elle décide alors de quitter l’école au sortir de la Première et de se consacrer  au cheval, tout en travaillant à mi-temps dans l’entreprise familiale. Alors coachée par Stéphane Souveton, elle et Fandango d’Arx commencent à sortir en international en 2015. L’année suivante, le cheval et sa cavalière sont sélectionnés en Equipe de France et participent au championnat d’Europe Jeunes Cavaliers à Oliva en Espagne.

2017 est une année creuse en terme de compétition. Rachel, qui vise le niveau Saint Georges et U25, la consacre à travailler ses chevaux, Fandango d’Arx toujours, mais aussi Donnerdiora (Old Krack C x Donnerschlag), nouvellement confiée par Agathe Stempflin. En fin d’année, elle commence aussi à s’entraîner avec Alexandre Ayache chez qui elle emmène très régulièrement ses chevaux plusieurs semaines d'affilée.

Deux ans plus tard, en 2019, le pari est gagné. Fandango d’Arx, dont sa cavalière loue les qualités de bon élève, est régulièrement gagnant en U25. Donnerdiora, « une combattante, une vraie jument », excelle déjà en Saint Georges et sera peut être prête pour les U25 l’année prochaine. Rachel Bastady, en tout cas, y travaille. Avant 2020, cependant, une autre échéance est d’ores et déjà dans la ligne de mire de la cavalière : les championnats de France U25 organisés au Mans du 17 au 20 octobre prochains.