Morgan Barbançon Mestre regarde vers l’avenir
samedi 14 septembre 2019

Morgan Barbançon Mestre et Habana Grand National Cluny 2019
Morgan Barbançon Mestre et Habana au Grand National de Cluny 2019 © Jean Louis Perrier

Nouvelle étape du circuit fédéral Grand National de dressage, Cluny a réuni un bon plateau de cavaliers. Parmi eux, notre meilleure représentante à la dernière échéance européenne : Morgan Barbançon Mestre. L’occasion de faire le point sur ses projets et son prometteur piquet de chevaux.

Très présente sur les concours internationaux à travers toute l’Europe, Morgan Barbançon Mestre ne cache pas qu’elle apprécie le circuit Grand National. "C’est un super circuit avec des concours bien organisés, de bonnes pistes et on peut emmener plusieurs chevaux." Sur le site d’Equivallée, Morgan est présente avec quatre chevaux. Pour le Grand Prix du Grand National AC-Print c’est Boléro qui défendra les couleurs de l’écurie Dy’on-Kentucky Horsewear. Le KWPN de 13 ans reprend la compétition après une pause de deux mois. "On lui a beaucoup demandé en début de saison pour travailler le Freestyle,il n’a pas de problème de santé mais il avait besoin de faire un break avec juste du travail à la maison. On a travaillé les points faibles pour passer au niveau supérieur. Je le sens de plus en plus en confiance. Il va être très sollicité ensuite car je vais faire toutes les étapes Coupe du Monde en alternant avec Sir Donnerhall II. Mon objectif est de décrocher la qualification individuelle pour les J.O de Tokyo.’’

Mais la cavalière regarde encore plus loin que cette échéance, Paris est bien sûr en ligne de mire ! Cluny a été l’occasion de découvrir celui qui pourrait bien être son complice pour la compétition suprême en terres françaises. Habana Libre A est un magnifique KWPN de 7 ans alezan foncé qui a épaté les juges sur cette première journée du Grand National, passant la barre des 80%. "Je l’ai depuis qu’il a 5 ans, je l’ai entièrement formé. C’est une perle rare, il a tout pour lui : la souplesse, la rectitude…Mais il est ultra sensible et il faut trouver le bon régime ! Ce n’est que son troisième concours et je suis très satisfaite de son compartiment, j’ai des grands projets pour lui, mais il faut prendre le temps. Les épreuves de 7 ans sont très bien adaptées, c’est une bonne préparation pour aborder le Petit Tour à 8 ans, puis le Medium Tour à 9 ans." 

Morgan Barbançon remporte aussi la Pro 1 avec Black Pearl, dite Bahia, une KWPN de 13 ans. "C’est une fille de Painted Black, c’est pour ça que je l’ai achetée il y a un an et demi. Elle a beaucoup de qualités mais elle était extrêmement stressée, elle avait peur de tout, j’ai mis six mois pour la calmer ! Elle va continuer sur le Medium Tour et je pense qu’elle sortira en Grand Prix en 2020." Cette première journée de concours bourguignon a été  très bonne pour la cavalière puisqu’elle prend aussi la 2e place de la Pro 2 Préliminaire avec Deodoro derrière Rémy Issartel/Evita. "C’est un cheval de 8 ans qui a un potentiel énorme, mais c’est le coquin des écuries, on l’appelle Monsieur Terrible ! Il manquait de base et j’ai fait un travail de fond pour garder sa concentration. Je suis très contente de son comportement aujourd’hui, même s’il y a des fautes. En mars, je n’avais pas pu terminer la reprise !"

Pour continuer sa progression, Morgan Barbançon s’est dotée d’une nouvelle organisation. "Je travaille avec Dorothee Schneider depuis un an, ça s’est fait après un échange sur un concours. Elle n’a pas l’habitude de faire du coaching et m’a dit que c’est un nouveau challenge qui lui plait ! Elle est basée au sud de l’Allemagne, donc ce n’est pas très loin de mes écuries de Genève. Des fois c’est elle qui vient ou je me rends dans ses écuries avec mes chevaux. Il m’arrive aussi d’emmener un cheval de plus sur les CDI pour travailler avec elle. Je travaille aussi avec Morten Thomsen pour les mouvements du passage/piaffer, c’est un entraineur danois qui travaille beaucoup en éthologie. J’aime avoir beaucoup d’échanges avec mes entraîneurs, établir une connexion, et c’est important d’avoir une réflexion adaptée à chaque cheval, on ne peut pas les mettre tous dans le même moule, ils ont chacun leur sensibilité !’’. 

Tous les résultats du Grand National AC Print de Cluny : ICI.