Philippe Célérier : « L’objectif final est les Jeux Olympiques de Paris »
mercredi 14 août 2019

Philippe Célérier
Philippe Célérier a dans son viseur les Jeux Olympiques de Paris © Scoopdyga

Les championnats d’Europe de Rotterdam comptent pour la course à la qualification olympique comme un CPEDI 3* pour les para-dresseurs. Les sept meilleures nations du classement FEI au 31 janvier 2020 se qualifieront pour Tokyo, hormis les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et l’Allemagne qui ont obtenu leur billet à Tryon. Si l’enjeu est de taille, les tricolores ont eux pour objectif de consolider leurs performances de la saison, notées au-dessus de 68%, visant à long terme les Jeux Olympiques de Paris.

Trois couples ont été sélectionnés pour représenter la France aux championnats d’Europe de Rotterdam : Cloé Mislin et Don Caruso (grade II), Adib El Sarakby et Walk of Fame (grade III) et Camille Jaguelin et Wimke (grade IV). « Au regard des minima de sélections fixés par la fédération, Cloé Mislin est la seule à avoir parfaitement rempli le contrat. Néanmoins, nous avions également d’autres couples qui ont eu une très belle progression cette saison et ont atteint les 68 % et même 70 %. Nous avons fait le choix de sélectionner Camille Jaguelin et Adib El Sarakby pour qu’ils confirment et concrétisent cette montée en puissance au championnat d’Europe », explique le sélectionneur national Philippe Célérier.

L’objectif des championnats pour ces trois couples est d’atteindre au moins 68% et la qualification dans les Reprises Libres en Musique, même si à long terme, les Jeux de Paris sont dans le viseur : « Tout le monde a vraiment bien travaillé […] On constate que les cavaliers sont très motivés par cette recherche de performance individuelle. On les a beaucoup accompagnés cette année, on n’a rien lâché et on en récolte les fruits aujourd’hui, avec les trois couples sélectionnés et également avec les autres couples qui progressent derrière. Et on sent qu’un véritable esprit de groupe et d’équipe s’est créé. Ils se soutiennent, se font confiance et se transcendent en compétition. L’objectif final c’est vraiment les JO de Paris, on doit avoir une vision à long terme. Avec la progression de cette année, c’est très encourageant pour la suite ».

Du côté des athlètes, la motivation est bien entendue présente : « J’ai réalisé une bonne année avec des résultats réguliers, donc j’étais assez confiante d’être dans la sélection. Je suis très satisfaite de ma saison dans son ensemble. Remplir les minimas fixés était mon premier objectif. Maintenant, je vais tout faire pour avoir un résultat honorable et j’ai toutes les cartes en main pour le faire. […] Le cheval est en grande forme, moi aussi donc tout va bien » dit Cloé Mislin.

Ces championnats sont d’autant plus importants pour Adib El Sarakby qui effectuait son retour à cheval il y a un an seulement : « Je suis très fier de ma sélection pour les championnats. Ça fait seulement un an que j’ai repris l’équitation dans l’objectif d’intégrer à nouveau l’équipe de France. […] C’est vraiment une belle récompense pour tous mes proches et ma famille qui me soutiennent dans ce projet. Je suis fier qu’on me redonne ma chance et de pouvoir défendre les couleurs de la France. […] Le cheva est au top de sa forme, tous les feux sont au vert ».

Camille Jaguelin, pour qui Rotterdam sera un deuxième championnat, est lui aussi satisfait de sa progression annuelle : « Je suis très heureux de représenter la France à Rotterdam. C’est notre 2e participation en championnat d’Europe avec ma jument Wimke. Au niveau de notre préparation, cette année, avec les master classes on a trouvé des points pour bien présenter la jument. J’ai vraiment passé un cap. J’ai comme objectif de reproduire les mêmes reprises que j’ai fait à Uberherrn. Je veux monter sans pression et vraiment garder les points acquis cette année en international ».