La folle course de Castelsagrat !
samedi 08 juin 2019

Réputée difficile, la CEI 3* de Castelsagrat aura tenu toutes ses promesses.
 De la tristesse aux larmes de joie, retour sur une course riche en rebondissements.

A 5h30, 45 couples se sont élancés pour 6 boucles, sous une météo menaçante. Les pistes ventées et quelques gouttes de pluie n’auront pas aidé les cavaliers. Cette CEI3* étant sélective pour les Championnats d’Europe de Euston Park (août prochain), les cavaliers français ont suivi les consignes de l’entraîneur national, Jean-Michel Grimal : aller vite sur les 10 premiers kms et ensuite à chacun de gérer son cheval. Jusqu’à la 4ème boucle, les meilleurs couples ont tenu le train, avec un groupe de tête qui s’éclaircissait petit à petit. 3 couples se sont détachés laissant les autres loin derrière. La 5ème boucle aura été le juge de paix. Christophe Nogueira – Piros de Fontanel et l’omanais Ahmed Salim Mohamed al Hamdani – Veinard Secondo filaient largement en tête, mais ont commis une erreur de parcours au dernier point d’assistance. La boucle n’ayant été courue dans son intégralité, le jury n'a eu d'autre choix que d'enregistrer les 2 cavaliers comme "finissants non classés ", sous réserve d'un bon contrôle vétérinaire final, en leur permettant néanmoins de terminer leur course en « rattrapant » les 3 kms manquants au cours de la boucle finale. Les 2 cavaliers conservent leur qualification sur cette distance. Piros de Fontanel a fait une course exemplaire avec une forme physique remarquable, laissant tout de même espérer à Christophe Nogueira une sélection pour les Europe. Au départ de la 6ème boucle, Roman Lafaure – Valdez Cabirat se retrouvaient donc 1ers sur le papier. Sauf que …

Belle remontée pour Servann Le Bitoux

C’était sans compter sur les trublions espagnols David Abad Guerra – Nadin Fay qui ont déboulé sur le couple français en arrivant au lac pour ensuite le dépasser et continuer sa course en tête. Roman a sagement décidé de laisser filer l’espagnol : « Valdez n’était pas comme d’habitude ». La grande et très belle surprise vient de la bretonne Servann Le Bitoux et sa délicate Sanitza Armor. 19ème à l’arrivée de la 1ère boucle, elles termineront 3ème accrochant un 1er podium sur 160km. Sanitza Armor a facilement tenu la distance et les difficultés techniques : « le seul moment où je l’ai poussé c’est à l’arrivée ! ». Et cet effort a été payant, le couple franchissant la ligne d’une tête. Lorsque l’on sait que cette jument devait partir à l’abattoir car « ingérable », Sanitza Armor aura eu la chance de croiser la famille Le Bitoux.
Partis dans le groupe de tête, Virginie Atger et Ras Payador ont dû lever le pied et se sont finalement classés 6ème au terme d’un sprint avec l’omanais Al Hamdani, Servann Le Bitoux, Clara Meunier – Tandja de Cruz (compagne de course de Sanitza Armor), et Isabelle Chaudy – Baikal El Milora. À noter que du groupe de tête au début de la course, seuls restaient Roman Lafaure et Virginie Atger.

David très heureux, Roman un peu déçu

L’espagnol est forcément très heureux, puisqu’il signe là son 1er podium et sa première 160 avec Nadin Fay, à une vitesse de 18.1 km/heure. « C’est ma fiancée qui entraîne mon cheval, principalement au pas, dans la montagne. », le maréchal ferrant ayant peu de temps pour entraîner. Espérant terminer dans le top 10, « mais au vu de la liste d’engagés, ce n’était pas gagné » dixit David, il a suivi les conseils de Jordi Arbou Santacreu : aller plus lentement et attendre.
Si Roman est content de ce 1er podium sur 160 de Valdez Cabirat, il l’est beaucoup moins de sa course, voyant (normalement …) s’envoler sa sélection pour les Europe : « j’ai suivi le groupe de tête et suis allé trop vite ». Son objectif est à demi atteint : il visait le top 5. Toutes les chances de sélection ne sont pour autant pas perdu pour Roman, puisqu’à Compiègne, la Team Lafaure alignera 3 très bons chevaux : Ve Huit Cabirat et Sherazade Cabirat sur la 160km et Upal Cabirat sur la 120 : « je monterai Upal pour mon frère Julien ». Si les chevaux se qualifient, cela laissera une nouvelle chance à Roman de peut-être intégrer l’équipe de France (ndlr : Julien s’est blessé à la jambe et n’est pas sûr de pouvoir monter à Compiègne).

Les courses continuent à Castelsagrat avec notamment la CEI2*, course de sélection pour le Championnat du Monde des Jeunes Cavaliers.

Résultats complets, ICI