Les espagnols, conquistadors de Castelsagrat !
lundi 10 juin 2019

Une arrivée pleine d'émotion pour Lilou Tomas Arnaud. © Anne Jonchery

La CEI de Castelsagrat a de nouveau couronné un pilote espagnol, Marc Vila Sabata, courant l'épreuve 2* de 120 km, alors que c'est la française, Lilou Tomas Arnaud qui a remporté la CEIYJ 2*.

Après une victoire sur la 160km, une 1ère, 3ème et 6ème place sur la CEI 1*, la victoire fût de nouveau espagnole sur la CEI 2* 120km. C’est le tout jeune Marc Vila Sabata (16 ans) qui avec TBO Señora Mia, a accroché la pole position à la 3ème phase pour ne plus la lâcher. César Donais et Jedran, ont tout fait pour rattraper l’espagnol mais ont dû lui concéder 9’’ et prendre la 2ème place. « J’ai fait les 2 premières boucles avec les espagnols, mais Jedran a eu du mal a récupérer bien qu’étant à l’aise sur la piste. J’ai levé le pied ». Le couple s’est ensuite calé sur Arthur Desprez - Nabat des Pins (3ème de cette course), qui connaît très bien les pistes de Castelsagrat. Jedran (8 ans) confirme tous les espoirs que son cavalier fonde sur lui : « C’est un pro ! Il mange, il pisse, il a un bon mental. Jedran n’a pas encore montré tout ce dont il est capable ! » Castelsagrat était l’objectif de cette mi- saison depuis 2018. Contrairement à Jedran, Nabat des Pins a eu du mal dans la côte du lavoir, dernier effort avant l’arrivée, mais terminera tout de même sur le podium.

Lilou Tomas Arnaud redonne sa place à la France

Elle était attendue sur la CEIYJ 2* ; elle est au rendez-vous. 17ème à la première phase, puis 2ème, Lilou et Stella du Claux se sont placées en tête à la 3ème boucle et y sont restées. Elles confirment leurs grandes capacités. Lilou sera à Compiègne ce week-end pour courir la dernière qualificative pour les Championnats du Monde des Jeunes de San Rossore (ITA), mi-septembre.
Celle qui se classe 3ème a quelque peu ému l’entraîneur national. Aurore Curbelie était en stage avec Jean-Michel Grimal « quand elle était petite ». Il retient sa maîtrise de la course : « elle a attendu, a fait une belle progression. Uline de Camblat est en forme. C’était sa 1ère course à ce niveau-là. Elle ne pouvait pas courir Compiègne car elle passe le bac le lundi ! »
Cette course, c’était le « Girl Power » : les filles ont trusté les 10 premières places de cette course !

L’analyse de l’entraineur national

Si Jean-Michel Grimal a choisi, pour faire sa sélection, d’engager les meilleurs chevaux à Compiègne, les CEI 3* et CEIYJ 2* de Castelsagrat étaient sélectives pour les prochains Championnat d’Europe de Euston Park (UK) et pour les Championnats du Monde des Jeunes. Selon l’entraineur national, dans la 3*, le seul cheval qui était au niveau de l’échéance européenne, était Piros de Fontanel qui a survolé la course ce vendredi. Malheureusement pour l’équipe de France, le cheval de Christophe Nogueira est vendu. Baïkal el Milora, monté par Isabelle Chaudy, a lui aussi fait une belle course, a le potentiel pour ce type de Championnat, mais est lui aussi commercialisé. Si Valdez Cabirat a terminé 2ème  avec Roman Lafaure, JM. Grimal compte beaucoup plus sur les 3 chevaux engagés par la famille Lafaure à Compiègne. La petite déception pour l’entraineur vient de Ras Payador (& Virginie Atger  6ème) qui n’a pas répondu aux attentes. Son âge et son expérience n’auront pas suffi pour se démarquer. 

Pour la CEIYJ 2*, la réponse de l’entraîneur est claire : « il n’y a eu aucune surprise ! Tout va se jouer à Compiègne ». Camille Coulomb a chuté à 1km de l’arrivée, étrier cassé, et Tchekhov n’a pas passé le dernier vet. Emma Chazel est tombée et s’est légèrement blessée, Eloïse Laques & Radia ont voulu reprendre la tête et « l’ont payé » (dixit JM Grimal). « Pablo Tomas Arnaud progresse mais est encore jeune. Il a couru sans sa sœur et a bien géré », même si Khandjar ibn Almarkab a été retiré de la course. L’entraineur garde un œil sur lui. Petite confidence : Carla Magan et Seminole Wind - 5ème bien que le cheval ait déferré - seront sur la long list pour les Championnats du Monde.

Ainsi s’achèvent ces 3 jours de courses, avec des organisateurs satisfaits malgré des rappels à l’ordre pour incivilité aux assistances qui se garent n’importe où et aux cavaliers qui ne s’arrêtent pas lorsqu’ils voient un cavalier à terre. La bonne nouvelle vient de M7 qui reconduit son partenariat avec les organisateurs de Castelsagrat, en l’accroissant, permettant ainsi de perfectionner ce rendez-vous si attendu.