Virginie Atger, la plus rapide à Rambouillet
samedi 04 mai 2013

rambouillet Virginie Atger avec Saboteur Al Maury
Virginie Atger avec Saboteur Al Maury © Claude Bigeon

Savoir attendre, gérer sa course. Voilà sans doute ce qui a permis à Virginie Atger de remporter cette nouvelle édition de la CEI 3 étoiles de Rambouillet (ce samedi 4 mai 2013), cette fois-ci avec Saboteur Al Maury.

En effet, après la troisième boucle, Sandrine Lance avec Nefertiti Larzac menait la danse en terminant en tête de chaque boucle et donc du classement provisoire avec une moyenne de 18,81 km/h. Elle avait creusé l’écart avec un groupe de poursuivants composé de Horace Perraud Bonin avec Ramallah de Messey, Mélody Theolissat avec Quietude de la Combe, le Suisse Urs Wenger (dont la Fédération suisse avait inscrit Rambouillet comme course qualificative) avec Dieldika Hipolyte, Joël Garcin avec Quillian D’Elora, Cécile Demierre avec Biska de Piboul, Virginie Atger avec Saboteur, Julien Lafaure avec Phaena Cabirat. Autant de couples qui s'échelonnaient dans une minute. Puis au fur et à mesure des boucles (il y en avait six au total), les positions se sont modifiées. Si bien, qu’à l’arrivée de l’avant dernière boucle, Virginie Atger et Saboteur étaient revenus aux avant-postes. La dernière boucle de 21,5 km a été courue à un rythme très élevé de 24 à 25 km/heure. Et le podium s’est joué sur l’hippodrome de Rambouillet après la grande ligne droite en herbe. Un crin sépare les deux premiers, Virginie Atger et Saboteur Al Maury affichent un chrono total de 8h22’42’’ devant le Suisse Urs Wenger avec Dieldika Hipolyte (8h22’44’’) puis le jeune Horace Perraud Bonin avec Ramallah de Messey (8h22’52’’). Trois autres couples rentrent dans les clous : Julien Lafaure avec Phaena Cabirat (8h31’39’’), Julien Goachet avec Nemo d’Alauze (8h38’17’’) et Melody Theolissat avec Quietude de la Combe (8h38’22’’). Il faut préciser que cette 160 km fait partie des courses qualificatives cette saison. La sélectionneuse nationale, Bénédicte Edmon Bon était présente pour évaluer l’état de forme des couples. Au final cinq Français rentrent dans les critères de sélection, puisqu’il fallait être entre le premier et vingt minutes après.
Jean-Philippe Frances remporte la CEI2 (120km) avec Sky de la Saulire (6h37’38’’) devant Evelyne Bourdelot avec Nadge (6h37’54’’) puis Jean-Marie Olivier avec Oasis Armor (6h38’32’’). Sur la CEI1 (90km), le podium est 100% féminin avec dans l’ordre Christine Even Delacotte avec Premiere de Crouz (4h48’44’’) devant Axelle Lagier avec Ess La Felicita (5h09’07’’) puis Perrine Campanini avec Syrianah D’Emmare (5h09’08’’).

Commentaires


YVES C | 24/07/2013 11:16
et l'equipe pastor que devient -elle?