Festival hunter au Mans à la sauce « américaine
mercredi 20 août 2008

le mans8-hunter-
Remise du challenge Equitation HUnter avec François Pasquier (Pro) et Magalie Singer

L’équipe de François Pasquier a organisé de main de maître le Festival Hunter organisé au Mans du 15 au 17 août. Des obstacles très garnis, fleuris et massifs, un programme novateur et l’appui de Cynthia Hankins, cavalière et juge américaine ont été les points forts de cette compétition où 4 juges se sont relayés à la tribune du jury.

Même si certains concurrents sont venus de Dordogne ou de Lorraine pour participer à ces épreuves, le nombre de concurrents est cependant resté assez modeste en particulier dans les épreuves équitation amateur Elite.

Sous l’impulsion de François Pasquier, qui connaît bien Palm Beach, temple de l’équitation Hunter aux Etats Unis, le festival hunter 2008 avait un menu un peu « américanisé ». Le challenge généreusement sponsorisé par la sellerie Butet et l’association des cavaliers Hunter de Lorraine a pris en compte une épreuve « Hack » en complément des épreuves de style. Cette épreuve collective, proche des modèles et allures, a permis au jury de classer les couples et d’attribuer une note sur 10 complétant les notes obtenues lors des 3 épreuves Hunter style du programme

Autre innovation, l’épreuve de dimanche avait lieu en 2 manches, la seconde manche ayant un tracé plus proche d’un barrage. Le jury a donc pu apprécier la qualité des courbes sur un tracé beaucoup plus serré. L’ultime difficulté du parcours, le « Hand Galop » (aborder un obstacle sur une foulée de grande amplitude) a cependant rarement été exécutée dans les règles de l’art, même si François Pasquier et Cynthia Hankins ont réalisé de très jolis parcours respectivement avec « Vuitton Van De Heffinck » et « Marquis de Launay ».

Dans les épreuves équitation, une épreuve collective sur le plat a également permis d’apprécier le fonctionnement des cavaliers aux trois allures et sur des figures plus ou moins complexes en fonction du niveau des épreuves (demi tour sur les hanches, galop à faux, arrêt, reculer ou changements de pied). Chez les amateurs, Corinne Guéniot (Champagne Ardennes) et Benoît Gérard (Lorraine) se sont imposés respectivement dans les épreuves Amateur 1 et Elite. Chez les professionnels, des couples de qualité étaient réunis et la finale du Grand Prix en 2 manches s’est déroulée sur des obstacles à 1,25m. Magali Singer, une habituée des championnats de France de la spécialité et qui concourt également en saut d’obstacles a remporté le challenge avec « Nobel d’en Haut » à quelques points de François Pasquier et « Vuitton Van De Heffinck », également second du challenge style.

Résultats du challenge Butet:Style 3 : Noblesse du Rocher monté par Maud De Coster (Vierzon)Style 2 : Last one de Mars monté par Benjamin Bailly (Vierzon)Style 1 Marquis de Launay monté par Cynthia Hankins (Bourgogne)Hunter équitation « Pro » : Magali Singer avec « Nobel d’en Haut »Hunter équitation Amateur Elite : Benoît Gerard avec « Intrépid »Hunter équitation Amateur 1 : Corinne Gueniot avec « Joker du Levant ».

Anne Lenormand, 36 ans, est installée à Poillé près de Tours. Cette cavalière entraîne et « coache » 6 élèves en compétition. Cette saison, elle a présenté 5 chevaux dans les épreuves de cycle classique et monte des chevaux d’age en saut d’obstacles et hunter (dans la catégorie « amateur »). L’an dernier, Ann a remporté la bagatelle de 15 épreuves hunter équitation avec « Joker la gravelle »…Cette année ce cheval a 3 victoires et deux secondes places en hunter et permet à Corentin, le fils d’Ann, de débuter en concours hippique. Elle s’est adjugé samedi l’épreuve hunter équitation amateur.Anne sans « e » ?Oui, c’est sans doute l’influence de mon grand père qui était anglais…

Vous venez de remporter une nouvelle épreuve hunter équitation ce samedi 18 août au Mans avec « Joker la gravelle ». Pourquoi le sortez vous toujours dans les épreuves Hunter équitation ?C’est un choix délibéré. Ces épreuves me permettent de me perfectionner en équitation.

Pouvez vous préciser ? Les critères de jugement m’obligent à être plus rigoureuse au niveau de la cadence, de la qualité des courbes, d’améliorer ma gestion des contrats de foulées et ma visualisation à l ‘obstacle. D’une façon plus globale, je suis également plus soucieuse de la discrétion de mes aides.

Cette expérience acquise dans les épreuves hunter a –t-elle une influence dans votre enseignement ?Bien sûr, mais, au delà de l’enseignement, je me sers au quotidien de ces acquis dans le travail de mes jeunes chevaux. Il est clair que j’en ai fait une méthode de travail, ce qui m’a d’ailleurs bien rendu service cette année pour préparer les épreuves de TDSO.