Nicolas Delmotte : "Urvoso a passé un cap"
mercredi 04 août 2021

Nicolas Delmotte termine 12e de la finale individuelle de saut d'obstacles. © Scoopdyga

Seul cavalier a avoir poussé les portes de la finale de saut d'obstacles en individuel, Nicolas Delmotte termine douzième, après un parcours à 5 points. Pour sa première participation aux Jeux Olympiques, le Nordiste se dit déçu de sa faute, mais heureux de l'évolution de sa monture.

Tous les supporters tricolores y croyaient, bien évidemment. Mais la faute de Nicolas Delmotte et d'Urvoso du Roch (Nervoso) sur l'oxer numéro 5 du parcours de la finale individuelle de saut d'obstacles a coupé l'herbe sous le pied des espoirs français. Le cavalier, qui courait ses premiers Jeux Olympiques, ne peux s'empêcher d'être déçu. « Je m’en veux car Urvoso sautait très bien et j’y croyais vraiment ! Je me suis retrouvé trop éloigné de l’oxer n°5. A la reconnaissance, j’avais bien vu que les 7 foulées entre le n°4 et le n°5 étaient un peu longues. Mon cheval a fait un très bon saut sur le n°4, je me suis dit que cela suffisait car il se tenait tellement bien. Mais je me suis trompé, j’étais trop long dans mon appel et c’est vraiment dommage car le cheval était super." Mais, pour le cavalier, l'expérience s'avère néanmoins payante : "Ce sont nos premiers Jeux à tous les deux. Urvoso a passé un cap. Je suis déçu car j’aurais tellement aimé faire ce sans faute pour lui. Concernant le tracé, il faut féliciter Santiago Varela (ESP), le chef de piste, qui a dessiné des parcours très bien, délicats, qui ne mettent pas les chevaux à l’effort mais qui exigent du pilotage. »

Composition de l'équipe annoncée ce jeudi

Pour Thierry Pomel, sélectionneur national de l’équipe de France de saut d’obstacles, le parcours sans pénalité du couple n'était pas loin : « C’est la dure loi du concours, celle du maudit 4 points qui sort un cavalier du barrage. On est tous unanimes. Urvoso a vraiment très bien sauté et Nicolas a bien monté. C’est vrai que j’attendais quelque chose en individuel car Urvoso est très au point mais malheureusement une faute reste une faute, même si c’est loin d’être un parcours raté. Maintenant, on mise tout sur l’équipe que nous annoncerons demain après la deuxième inspection des chevaux. » Un avis partagé par Henk Nooren, formateur de l’équipe de France de saut d’obstacles : « J’ai la même analyse que Nicolas. A trois foulées de l’oxer n°5, il s’est rendu compte qu’il était trop long et il lui était impossible de rectifier. Le reste du parcours a été un régal. Urvoso sautait magnifiquement bien. C’était presque une « promenade » pour lui. Il n’a jamais sauté aussi bien. Cela arrive, c’est le sport. »