Thierry Touzaint : « On avait des chevaux hyper préparés et des cavaliers confirmés »
dimanche 01 août 2021

Karim Laghouag et Triton Fontaine ont offert un maxi à l'équipe de France
Karim Laghouag et Triton Fontaine ont offert un maxi à l'équipe de France © Scoopdyga

Auteurs d'une superbe remontada, les Bleus du concours complet ont livré leurs impressions à l'issue du deuxième test de leurs Jeux olympiques, le cross.

Premier à prendre le départ du cross pour l'équipe de France, Christopher Six a écopé de 1,6 point de temps avec son gris Totem de Brécey. Il explique son résultat : « Le cross s’est bien passé, Totem était super présent et en avance partout. J’ai perdu un peu de temps à la fin car il a demandé à souffler un peu juste avant d’arriver au coffin (n°18) et également en sortie du dernier gué (n°20). Je l’ai laissé respirer et c’est là que j’ai perdu quelques secondes. Totem est un cheval qui est super franc, super courageux. Même sur le premier gué qui arrivait en début de parcours (n°4), il ne s’est pas retenu, il a été fantastique. Je suis super content d’autant que je partais en ouvreur et j’avais peu d’informations sur la façon dont se déroulait le parcours pour les autres concurrents. Thierry m’avait demandé d’optionner sur le coffin parce qu’il ne voulait pas qu’on prenne le risque de faire tomber un mims (qui aurait valu 11 points de pénalités, ndlr). Cette option m’a fait perdre cinq secondes que j’ai pratiquement gardées à la fin. Le but c’était de jouer l’équipe, il ne fallait pas prendre de risque. »

Nicolas Touzaint a ensuite à son tour foulé le cross du parc Sea Forest. S'il n'est pas passé loin du maxi, il manque le score parfait avec Absolut Gold*HDC pour une petite seconde de temps dépassé qui a ajouté 0,4 point à son score et celui de l'équipe. « Je suis très content d’Absolut. C’est un bon cheval de cross mais là, ce sont les Jeux olympiques, il y a beaucoup de pression et des conditions météorologiques pas faciles non plus. J’ai pris une seconde de temps dépassé, c’est ma faute. Je n’ai pas voulu partir trop vite car je voulais bien le laisser respirer au départ pour aller plus vite à la fin. C’était vraiment un super parcours et Absolut a confirmé ce que l’on pensait déjà de lui : c’est un cheval exceptionnel. »

Enfin, dernier à s'élancer, Karim Laghouag se devait de faire un parcours sans accroc avec Triton Fontaine pour que la France puisse remonter au classement après les déboires de plusieurs nations. Le Nogentais n'a pas tremblé puisqu'il réalise un parcours maxi. « Je suis ravi ! Triton a tout compris, à chaque moment, du début à la fin. Comme Thierry (Touzaint) me l’avait conseillé, j’ai pris du temps au début et j’ai pu finir avec un cheval qui avait encore beaucoup d’énergie. Je suis vraiment content et d’autant plus, que courir pour l’équipe c’est vraiment mon truc. Triton est de mieux en mieux au fur et à mesure des compétitions, c’est vraiment un champion ! J’avais dit hier que je ferais tout pour l’équipe de France et aussi pour Thibaut (Vallette) et Thomas (Carlile), c’est aujourd’hui chose faite. »

Pour le sélectionneur national, Thierry Touzaint, ce résultat est celui espéré. Connu pour être un excellent stratège, il donne une explication quand au choix de l'ordre de passage de ses couples : « J’avais choisi Christopher en ouvreur car je craignais que Totem soit un peu plus gêné que les autres par la chaleur. Il a bien rempli son contrat. Nicolas s’est fait prendre par une petite seconde. C’est une petite erreur de jugement de sa part car le cheval pouvait largement être dans le maxi. Il s’en veut car il sait que c’était tout à fait jouable pour lui. J’avais mis Karim en n°3 car c’est un cavalier qui a du savoir-faire et de la maîtrise quand il est question d’assurer un parcours. Je suis vraiment fier de nos cavaliers Français. » Il revient également sur cette journée de cross. « C’est plutôt une bonne journée. Nous aurions été déçus du contraire. On avait des chevaux hyper préparés, très affûtés, pour cette épreuve de fond et des cavaliers confirmés. On ne fait jamais preuve d’optimisme avant une épreuve mais j’avoue qu’on le sentait assez bien ce cross. Ce qui, entre autres, fait la renommée du complet français, c’est de savoir remonter dans le classement grâce au cross. Une fois de plus, on vient de le prouver. »
Reste encore à confirmer demain sur l'hippique pour pouvoir glaner une nouvelle médaille olympique après l'or acquis il y a cinq ans à Rio. Si les Bleus ont un retard conséquent sur les Britanniques, qui ont survolé l'épreuve, ils ne sont qu'à 0,9 point de la médaille d'argent, pour l'heure entre les mains des Australiens. « Il va falloir faire une bonne détente pour essayer qu’ils soient sans-faute. Nos trois chevaux sont de bons chevaux de saut. On est sur le podium à l’issue du cross, ce serait bien d’y rester. On croise les doigts. »

Rendez-vous demain à partir de 10h00, heure française, pour l'ultime test de cette compétition.