Encore du polo à Deauville 
jeudi 18 août 2011

polo deauville2011- Talandras
Talandras en action © RBpresse

3 à 4 matches par jour, tel est le rythme du polo à Deauville d’ici la fin du mois. En effet, trois coupes, en bronze, platine et or, se jouent en parallèle avec quelques surprises : une équipe de pros sponsorisée par un groupe indien, beaucoup de joueurs français et quelques filles en forme …

. La coupe d’or est le plus relevé des tournois français, à 20 goals, à égalité avec les meilleurs européens : la coupe de la reine en Angleterre et Sotogrande en Espagne. Cinq équipes sont en lice. Seulement cinq, car la crise financière oblige, certains capitaines ont préféré renoncer. On aura les yeux tournés sur les deux Ferrari du circuit : Talandracas, emmenée par Edouard Carmignac, vainqueur 2010 et qui vient de s’offrir la prestigieuse coupe de la reine en juin dernier. Il s’appuie sur Lucas Monteverde et Fernandez Araujo, deux virtuoses argentins et un Français Max Routledge. Dans le même calibre, attention à Royal Barrière dirigée par André Fabre ; il vient de remporter la coupe d’argent à Deauville et au printemps, à Chantilly, la coupe Laversine et la Charity cup. Certes, des tournois de moindre niveau, mais notre entraîneur de pur-sang cantilien sait s’associer avec les meilleurs et mettre le paquet. Fidèle au terrible dribbleur Pancho Bensadon, il lui adjoint  un autre attaquant argentin Hilario Ulloa et un sud-africain Christopher MacKenzie.
Blackstorm, Polo de Deauville sont prêts à les chatouiller. En dehors de ces équipes mêlant pros et amateurs, arrive sur l’hippodrome une équipe exclusivement composée de pros. Une innovation à ce niveau, avec le jeune Ernesto Trotz, Mariano Uranga pour les Argentins et deux Français en pleine ascension, Patrick Paillol et Pierre-Henri N’Goumou. A surveiller de prés.
Les demi-finales se joueront le 26 août et la finale le 28.

. La coupe de platine, à 12/14 goals, fait suite à la traditionnelle coupe d’argent, du même niveau, qui s’est achevée le 15 août (Lire le compte-rendu en cliquant ici!). Elle attire aussi 5 équipes, dont certaines ont déjà participé à l’argent, comme Paprec de Claude Solarz. Une seconde formation, se présente au nom du Polo de Deauville, emmenée par François de Nicolay. En face on retrouve Derek Smith pour HM polo team, Hot Conejos de l’Allemand Max Bosch et Ararat sélectionnée par Serge-Alexis Caumon avec deux Français très efficaces,  Pierre-Henri N’Goumou et Edouard Pan.
Les demi-finales se joueront le 26 août et la finale le 27.
. La coupe de bronze va vivre sa seconde édition à 6/8 goals. 8 équipes sont en lice. C’est là que les nouvelles tendances sont les plus marquées : plus de filles et plus de Français pros. Il y a quelques années, c’était inimaginable. Les capitaines importaient exclusivement des Argentins, quelquefois des Chiliens ou Mexicains pour compléter leur quatuor… Pour la première fois, les huit équipes comptent au moins deux joueurs français.  Cette fois-ci, on retrouve Hecla victorieuse en 2010 avec deux joueuses, Sandrine Gontier et Fredericka Dodge Tellier, qui reviennent avec un 3e compatriote, Jérôme Anier. Les Red Falcon sont exclusivement tricolores : Laurent Dassault joue avec Laura Chantelat, Edouard Pan et Patrick Paillol. Pour la première fois, deux filles sont capitaines, l’Australienne Hana Grill et la Française Lavinia Fabre.

Les demi-finales se joueront le 25 août et la finale le 27.
Espérons que le temps sera plus sec qu’au début du mois car les pelouses de l’hippodrome ont souffert de la pluie quotidienne. Malgré le travail réalisé par Alejandro Battro, spécialiste des sols sportifs, qui a été recruté pour entretenir ceux de Deauville cette année, les terrains sont mous, glissants, gluants. Pour les préserver, les organisateurs délocalisent donc certains matches sur des terrains privés, nichés dans le bocage. Il faut donc se renseigner pour être sûr de trouver le lieu où l’on joue ...
Entrée gratuite sur l’hippodrome en semaine. Payante le weekend.
www.polodedeauville.com
Résultats au quotidien et images sur :
www.rbpresse.com