Trois tournois symboles à Saint-Tropez, Paris et Chantilly
jeudi 20 juin 2019

© RB Press

Les équipes ont confirmé leur engagement dans les prestigieuses séries qui se tiendront à Saint-Tropez pour la Golden Wave, à Bagatelle pour le 125è open de de Paris et à Apremont pour la Charity cup. De sévères bagarres sont à prévoir entre les grands clubs.

À Saint-Tropez, les deux derniers tournois à dix goals ont entrainé deux finales identiques entre l’équipe VT Wealth de Sacha Fédier et la F-polo team, l'équipe du maître de maison, Alshair Fiyaz. Ce dernier s’est à chaque fois incliné devant son invité. Invité qui aura l’occasion d’enfoncer ou non le clou lors de la troisième phase, la Golden Wave, qui se disputera le 24 juin au Polo club de Saint-Tropez. 

À Bagatelle, la triple couronne parisienne s’achèvera sur le 125è Open de Paris (l'âge du polo français!) le 30 juin. Ce tournois joué en dix goals, compte sept équipes en lice. Celles-ci tenteront de reprendre la couronne à Sainte-Mesme, équipe de la famille Ström/Zavaleta, qui se l'est offerte l'an dernier. Ce sera l'occasion de voir évoluer quelques uns des joueurs professionnels français à l’instar de Clément Delfosse et Sébastien Aguettant pour les Kazak, son frère Mathieu Delfosse au côté de Laurent Dassault pour les Red Falcon, Pierre-Henri N'Goumou et Alexandre Garese chez La Magdeleine ou encore Julien Reynes et son coéquipier Edouard Pan sous la direction de Jean-Claude Legrand pour la Première note.

À Apremont, la Charity cup (12 goals) a démarré vendredi 14 juin. Robert Ström, également engagé à Bagatelle, y est, entre autres, inscrit. Il devra se partager entre les deux sites, tout comme Pierre-Henri N'Goumou qui est venu renforcer l'équipe Land Rover d'Alexandre Sztarkman. Celui-ci vient de laisser échapper de peu le trophée Bourbon, face à Sébastian Schnerberger capitaine de Los Nocheros. Ce dernier est le seul à avoir gagné tous ses matches en imposant un sévère écart de point à ses poursuivants. Est aussi présent Cavok, seul quatuor purement français, composé de Brieuc Rigaux, Thierry Vétois, Adrien Le Gallo et mené par Arnaud de Chenevarin. Enfin, un habitué de Chantilly et dont la cavalerie fait merveille, Thomas Rinderknecht, leader de l’équipe Marquard Media s’illustre aux côtés "des seules" joueuses en piste, Naomi Schroeder et Lavinia Fabre

Les grands gagnants seront sacrés le dimanche 30 juin et repartiront avec une belle prime de 12 000 euros. Une grande fête s’en suivra sur le domaine de Chantilly. Enfin, une présentation de pur-sang réformés des courses puis ayant brillé sur les terrains de polo est également programmée en partenariat avec l’association Au-delà des pistes (accès libre aux terrains).

Des tournois de niveau moindre se déroulent en parallèle sur ces sites.

www.polo-st-tropez.com

www.polodeparis.com

www.poloclubchantilly.com