64 ans plus tard, l'Egypte décroche son ticket pour les Jeux Olympiques !
lundi 14 octobre 2019

Abdel Said et Venise du Reverdy Rabat 2019
Abdel Said et Venise du Reverdy ont acte la qualification de l'Egypte pour les Jeux Olympiques de Tokyo ! © MRT/Jessica Rodrigues

En ce dimanche après-midi, les spectateurs se sont massés au coeur des installations de la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres pendant près de cinq heures d'épreuve pour assister à l'épreuve reine de cette semaine, la Coupe des nations. Quatorze équipes se sont disputée la victoire et sept d'entre elles jouaient aussi pour se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Retour sur une Coupe placée sous haute tension.

Comme le confiait Thierry Pomel à la reconnaissance, "le parcours d'Alan Wade était un vrai parcours de Coupe avec toutes ses particularités et ses subtilités, notamment avec le triple placé dans la dernière ligne." Et le sélectionneur des Bleus ne s'est pas trompé, sa propre équipe en a d'ailleurs fait les frais et termine septième.

Considérée comme l'une des des nations favorites après ses victoires en 2017 et 2018, la Suisse s'est contentée d'une deuxième place en comptant tout de même deux double sans-faute signés par les jeunes Anthony Bourcquard et Elian Baumann. L'Italie et le Brésil se sont partagé la troisième marche du podium. Coup de chapeau au passage au cavalier de la Seleção, Bernardo Alves, qui signe un double sans-faute pour sa première Coupe des nations avec le jeune El Torreo de Muze après avoir remporté le Grand Prix vendredi (lire ici).

L'Egypte fait coup double

Avec un total de quatre points au terme des deux manches, l'Egypte remporte donc cette Coupe des nations. Cris de joie et embrassades étaient de mise dans le clan égyptien et pour cause : grâce à cette victoire, l'Egypte remporte l'un des deux tickets mis en jeu pour les Jeux Olympiques. Ce n'était pas arrivé depuis 1956 à Stockholm et il faut bien bien dire que les choses ont changé depuis. Les meilleurs pilotes égyptiens se sont éparpillés aux quatre coins du monde : Nayel Nassar vit aux Etats-Unis, Abdel Saïd en Belgique, Sameh El Dahan en Irlande. Seul le "petit jeune" de la bande, Mohamed Taher Zeyada, est encore installé en Egypte. Jamais le pays n'a eu quatre pilotes et quatre chevaux de cette classe alors forcément les monts de l'olympe étaient dans les têtes et les coeurs des Egyptiens depuis un long moment. "J'ai sauté beaucoup de Grands Prix dans ma vie mais jamais je n'ai ressenti une pression comme celle-ci, nous portions les espoirs de notre pays sur les épaules", confiait Abdel Saïd qui n'a pas renversé une barre avec Venise du Reverdy, tout comme Nayel Nassar avec Lucifer V. "Je suis très très fier de lui, confiait Nayel, ce n'est pas un secret, il a toujours été un peu délicat mais il s'améliore au fil des années et il se fait de plus en plus régulier. Lorsque l'enjeu est important comme aujourd'hui, il le sent et il répond présent." Gageons qu'il en soit de même à Tokyo.

Le Qatar remporte son match contre le Maroc 

Après l'Egypte, restait encore un ticket olympique à obtenir. À domicile, Marcel Delestre et ses cavaliers marocains avaient une pression folle sur les épaules et un rendez-vous à prendre avec l'histoire puisque le Maroc n'a jamais présenté d'équipe aux Jeux. Hier, Marcel nous confiait que le challenge serait difficile et que l'Egypte et le Qatar seraient des concurrents redoutables, il ne s'était pas trompé. En deuxième manche, les Emirats arabes unis, tout comme la Jordanie et l'Arabie Saoudite ont baissé de pied. Le Qatar, bien moins présent sur la scène internationale ces dernières années, a quant à lui répondu présent mais tout s'est joué lors des passages des derniers cavaliers. Le public a tremblé lorsque le champion marocain, El Ghali Boukaa, a achevé son parcours sans la moindre barre au sol. Bassem Mohamed était alors le seul à pouvoir faire pencher la balance et il n'avait pas le droit à la moindre barre. Avec une pointe de fébrilité, le Qatari a tout de même tiré le meilleur de son surpuissant Gunder et s'en est tiré avec un seul point de temps dépassé, le Qatar ira donc à Tokyo !

Les résultats complets : ICI.