A Dinard, Timothée Anciaume s'offre le Grand Prix 3*
dimanche 04 août 2019

Timothée Anciaume Isabeau Dinard 2019
Troisième victoire du week-end pour Timothée Anciaume © Jumping International de Dinard

Timothée Anciaume est comme dans son jardin à Dinard puisqu’il vient de remporter sa 3e épreuve de la compétition ! En selle sur Isabeau, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires dans le Grand Prix 3*.

Jeudi matin, Timothée Anciaume ouvrait le bal des récompenses en s’imposant avec Isabeau dans la toute première épreuve du concours. Un peu plus tard dans la journée, c’était avec Unione de l’Ilatte qu’il l’emportait. Ce matin, c’est de nouveau avec Isabeau qu’il arrache la victoire. Dans ce Grand Prix 3* étaient quatorze couples à réaliser un sans-faute en première manche, donnant lieu à un long barrage. Le premier à s’élancer, Côme Couturier, manquait de chance en écopant d’un refus mais ne touchant pas une barre.

Thierry Rozier et sa Star qui suivaient, ont été les premiers à effectuer le double sans-faute, avec un temps d’ailleurs très rapide (39’90), mettant la pression sur les cavaliers à venir. A ce jeu, Timothée l’a emporté, en abaissant le chronomètre à 38’93 : « Je me suis fait extrêmement plaisir dans ce barrage, on a vraiment joué avec mon pote Thierry qui est parti très vite. Je me suis dit que je n’essayais pas de jouer une place mais vraiment de gagner. J’ai tout tenté, j’attendais de voir comment ça se passait après mais il n’y avait pas grand-chose à gratter en termes de vitesse ». Un chronomètre qui finalement n’a pas été battu, mais qui a failli l’être : « au temps intermédiaire, trois cavaliers allaient plus vite que moi avant la dernière ligne et je crois que j’ai repris pas mal de temps sur le dernier ».

Une concurrence taille

Celui connu comme étant l’un des cavaliers les plus rapides du monde, l’Italien Emanuele Gaudiano, a bien effrayé Timothée, étant en effet plus rapide au temps intermédiaire. Toutefois, il doit se contenter aujourd’hui d’une 2e place avec Contento 23, passant finalement la barre des 39 secondes (39’55). Il fonde tout de même de grands espoirs en ce cheval : « Je suis très heureux, le cheval a sauté fantastique dans cette piste assez compliquée pour des 8 ans. Il sera bientôt un cheval de 5* ».

Le Suédois Henrik von Eckermann complète le podium avec son tout bon Que Bueno de Hus Z (39'58), s’améliorant même durant l’épreuve : « le cheval a très bien sauté au barrage, il était même meilleur qu’en première manche ! C’était rapide mais sous contrôle, il n’a fait que des bons sauts jusqu’au dernier obstacle ».  Le cavalier ajoute que la concurrence était de taille, et qu’il était difficile de battre les deux premiers couples.

Thierry et Star terminent donc à la 4e place, mais le Français est plus que satisfait de ce classement : « Star ne touche pas une barre du concours, je ne peux pas lui en demander plus, elle est exceptionnelle ! Je suis ravi parce qu’elle se classe dans toutes ses épreuves alors que l’année dernière elle n’en gardait pas un bon souvenir, elle n’avait pas accepté du tout la piste et j’avais préféré tout arrêté et me retirer. J’ai perdu un peu de temps sur les trois derniers mais je suis super content de son comportement, c'est une vraiment jument de concours, elle est un rêve ! », dit-il enthousiaste au sujet de sa jument.

Les résultats complets : ICI.