Alexandra Paillot emmène l’Ecurie Samsung sur la première marche
dimanche 12 octobre 2008

etrier8-paillot-it's texas
Alexandra Paillot et It's Texas Revel © Claude Bigeon

Dixième et ultime étape du circuit fédéral du Grand National dans sa version saut d’obstacles, le Grand Prix à 1m50 de Paris Etrier (75) a dû réjouir les membres de ce club parisien. Interview d'Alexandra Paillot

C’est en effet Alexandra Paillot, la fille de Christian Paillot et la petite-fille de Madeleine Paillot, une membre de l'Etrier qui a été jadis très active, qui s’est fait remarquer. Et elle était émue, cette jeune cavalière de 20 ans. Car le plateau de cette finale du Grand National a rassemblé du beau monde dont le nouveau champion de France Pro élite, Stéphan Lafouge/Gabelou des Ores, Julien Epaillard, Simon Delestre… Jean-Marc Nicolas qui avait engagé Modesto ne partira pas… ni Eric Navet qui après la blessure de Kiwi de Fraigneau au championnat de France était engagé avec Re Casique La Silla. Au début du Grand Prix, il était en haut de la grande tribune (une belle réussite pour une organisation qui est montée en gamme) pour apprécier le parcours… puis finalement, il ne prendra pas le départ, son cheval s’étant blessé

Rattrapée aux engagements, Alexandra Paillot associée à sa jument de tête It’s Texas de Revel (Ecurie Samsung) s’élançait la première sur un parcours tracé par Serge Houtmann et signait le premier sans faute. Mauricio Ruiz/Zamiro 16 qui courait hors Grand National offrait le deuxième. Stéphan Lafouge/Gabelou des Ores pas dans le bon jour abandonnaient. La jeune cavalière de Rhône-Alpes, Charlotte Mordasini/Kalimba de Champeix (Ecurie STX France 1) signait le troisième sans faute. Véra Benchimol-Brot (hors Grand National) offrait le quatrième et dernier sans faute à l’arraché d’un parcours assez technique qui vit une sévère chute (sans gravité), celle de Patrick Guimbal et son cheval Cardyno H qui mordit le sable après le premier du triple. Pas de chance pour Simon Delestre qui a failli se retrouver aussi au barrage. Dernier couple sur la première partie du Grand Prix, le cavalier de l’Ecurie Briotet Moselle associé à Couletto réalise le sans faute sur les barres, mais écope de 0,25 point de temps dépassé.Encore une fois, Alexandra Paillot part en tête sur le barrage et joue crânement sa chance, Belle technique et fluidité pour cette jeune femme qui cale le chrono à 39’’86. Mauricio Ruiz sera aussi sans faute, mais en 42’’59. Charlotte Mordasini sera moins rapide et avec une barre. Alors il ne restait plus que Véra Benchimol-Brot/Coca Z. Malgré des sauts « énormes », le rythme n’est pas assez rapide. Sans faute, mais en 42’’44. Voilà, une première victoire en Grand National pour Alexandra Paillot/It’s Texas de Revel. Elle devance Véra Benchimol-Brot/Coca Z, Mauricio Ruiz/Zamiro 16 puis Charlotte Mordasini/Kalimba Champeix, Simon Delestre/Couletto et meilleur à 4 points Julien Epaillard/Labrador de Brekka…..