Andy Kistler quittera ses fonctions à la tête de l'équipe suisse après Tokyo
samedi 14 décembre 2019

Andy Kitsler
Andy Kitsler © Scoopdyga

Andy Kistler a tenu pendant six ans les rênes de l'équipe suisse. Toujours souriant et bienveillant, il est l'un des chefs d'équipe les plus appréciés au monde mais l'heure est bientôt venue pour lui de laisser place à Michel Sorg, l’actuel chef directeur sportif de saut d'obstacles au sein de la fédération suisse.

En début d'après-midi, la Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE organisait une rencontre avec les médias pour parler de la relève suisse. Andy Kistler en a profité pour annoncer officiellement son retrait en tant que chef d'équipe à la fin du mois d'août 2020. "Il est temps de faire place à une nouvelle génération", a estimé Andy Kistler visiblement ému. "L’équipe a maintenant droit à un plus jeune «chef». Avec les cavaliers, j’ai vécu des moments inoubliables dans le monde entier et j’en suis très reconnaissant. Je me réjouis désormais de voyager un peu moins et d’avoir plus de temps pour ma famille et en particulier pour mes petits-enfants." Succédant à Urs Grunig, Andy avait pris ses fonctions le 1er mars 2014 après avoir passé quelques temps au poste d'adjoint. Il a connu pas mal de succès avec l'équipe suisse, remportant de nombreuses Coupes des nations, la médaille de bronze par équipe aux Européens de Göteborg où elle s'était également qualifiée pour Rio. Andy se rendra aux Jeux Olympiques de Tokyo avant de passer la main, sans regrets. "Quel est le chef d’équipe qui a le privilège d’avoir dans son équipe les numéros 1 et 2 du classement mondial?", soulignait-il. 

Son successeur n'est autre que Michel Sorg. Ce nom est loin d'être inconnu en Suisse puisque ce père de famille âgé de 34 ans évolue depuis longtemps dans le milieu des sports équestres, d'abord en tant que speaker. Il est membre du comité d'organisation du CHI de Genève depuis 2009, et il en est même devenu le sous-directeur il y a quatre ans. En parallèle, il occupe depuis un an le poste de directeur sportif de saut d'obstacles au sein de la fédération suisse. "Michel Sorg convient parfaitement à cette équipe et je suis également très heureux que Thomas Fuchs soit d’accord de rester à ses côtés en tant que coach technique", se réjouissait Andy Kistler. "Notre équipe va également vivre un changement de génération et ce jeune groupe mérite un jeune chef d’équipe. Je connais Michel depuis plus de 15 ans et il m’a convaincu dès le début d’une part par son côté humain mais également par la manière dont il a accompli un travail de qualité avec une grande confiance en soi malgré son jeune âge. Il a un grand réseau, il connaît et aime notre sport, il est communicatif, ambitieux et il se fixe des buts. Je me réjouis de vivre mes derniers mois en tant que chef d’équipe et je mettrai tout en œuvre pour bien préparer Michel à sa future tâche."

En conférence de presse, l'intéressé se disait très honoré de la mission qui lui est confiée. "C’est un rêve qui se réalise. Je suis très impatient d’endosser ma fonction le 1er septembre prochain. Ce sera le début d’une nouvelle période de quatre ans jusqu’aux prochains Jeux Olympiques en 2024 à Paris et nous voulons en être. Nous avons la chance d’avoir de nombreux brillants cavaliers dans notre équipe, à commencer par Steve Guerdat et Martin Fuchs. En outre, une nouvelle génération de talents prometteurs pointe son nez. Mon objectif consistera à poursuivre le travail d’Andy Kistler, tant en ce qui concerne l’aspect sportif qu’humain. Son parcours en tant que chef d’équipe est impressionnant et je l’admire énormément. J’espère être non seulement un manager sportif, mais également une oreille attentive pour nos athlètes." D'ici là, bon courage !