Après la victoire à Saint Tropez : Romain Dreyfus, ses chevaux sa carrière
mercredi 05 juin 2019

Romain Dreyfus
Romain Dreyfus © Hubside Jumping/Marco Villanti

Romain Dreyfus a remporté dimanche 2 juin à Saint Tropez son premier Grand Prix 4* dans le cadre de l'Hubside Jumping, en selle sur Niara d'Elsemdam (Nabab de Rêve). Il établissait le meilleur temps du barrage, devançant Edward Levy et le Mexicain Jaime Azcarraga, tous deux sans pénalité. Après une participation au 2* lors du premier CSI de St Tropez, le jeune cavalier a été sélectionné pour participer au 4* de ce début juin.

Romain aura bientôt 25 ans, il est installé dans la campagne aixoise, au Haras de Saint Estève Janson (13), depuis un peu plus de 4 ans. Niara est la première jument arrivée aux écuries : « J'ai acheté Niara avec un ami, Fabrice Arnaud, à Marion Trosset au moment de mon installation. Elle avait alors 5 ans. Nous avons fait une belle année de 6 ans avec 18 parcours sans faute sur 21. Je pensais alors qu'elle manquerait un peu de moyens et qu'elle ferait 130-135. Les moyens se sont révélés plus tard. L'année de 7 ans la jument a peu couru, à cause d'une petite blessure, et l'an dernier nous avons cru la perdre suite à des coliques. Elle a été opérée à la Clinique Equine de Provence (Saint Cannat) et on ne lui donnait que peu de chance, mais elle s'en est sortie. On l'a toujours économisée et elle le rend bien. » Elle tire les autres chevaux vers le haut. Depuis quelques mois un autre fils de Nabab de Rêve, Fernando , âgé lui aussi de 9 ans a rejoint les écuries de Saint Estève. Il terminait à la 7ème place de deux épreuves ranking à Saint Tropez. Romain monte aussi son entier, Qody qui reprend du service après une année de pré, ainsi que son fils, Dreamboy. Pour la relève le cavalier dispose de plusieurs 7 ans prometteurs souvent acquis avec des investisseurs et amis et dans lesquels il garde tant que possible une part.

Une victoire dans un Grand Prix de CSI 4* change un peu ses projets... Romain avait prévu d'aller à Crans Montana courir le CSI 4* mi juillet, comme l'an dernier. Ensuite ce sera probablement, dans la foulée, son premier 5* à Ascona. Avec de nombreux déplacements au programme et une écurie à gérer il faut que l'intendance suive et être bien entouré. « J'ai la chance d'avoir une super équipe derrière moi. A ce niveau ça s'impose ! Je travaille avec un préparateur mental, J'ai un super groom Elvin et une cavalière maison, Justine, grâce à qui je peux partir en concours sans crainte et en sachant que mes chevaux vont continuer à travailler. Il y a aussi Mathilde qui s'occupe de la communication et puis bien sûr la famille avec mon frère qui gère tout le coté administratif. Je peux toujours compter sur le soutien de Tressy et l'aide de son père Eric Muhr . »