Auvers II : François-Xavier Boudant au Paradis...Latin !
lundi 12 mars 2012

auvers  F.X. Boudant et Paradis Latin
F.X. Boudant et Paradis Latin © Paul Dubos

Le grand prix du second week-end du «Hinard tour» s’est achevé à la tombée de la nuit avec la victoire nette et sans bavure de François Xavier Boudant sur son jeune et prometteur Paradis Latin.

87 partants, 31 sans fautes et 26 barragistes, ce fut un long après midi que le soleil a permis de passer agréablement. A l’heure du barrage le public nombreux avait commencé à s’éclaircir et d’ailleurs il suffisait d’avoir vu le premier partant pour connaître le vainqueur. En effet François Xavier Boudant traça un barrage parfaitement fluide, bien dessiné et sans faute, affichant un chrono de 48’76, mais il avait encore 25 adversaires (5 sans fautes ne participèrent pas au barrage, E. Navet, P. Guignery (2), C Laborde, G Foutrier). Mais au fur et à mesure, les fautes ou le souci de ne pas trop en demander aux montures furent favorables au cavalier du Haras des Brimbelles qui ne fut jamais rattrapé. Seul Guillaume Batillat fut plus rapide mais avec une barre au sol, il ne faisait mieux que dixième. Derrière François Xavier, Alexandre Sueur sur Marlou des Etisses  était le plus efficace en 48’98, suivi de Christophe Grangier et Quenndal de Lojou. Grégoire Hercelin, Normandie des ifs ; Delphine Perez, Toluca La Silla ; Fabien Acide, Touche VD Drie ; Jérôme Gachignard, Eros ; Mélanie Cloarec, Ondine Belmanière  et Kaarlo Kovacs, Wiseguy complètent le classement. Le parcours initial (1,40 m fort) n’était pas très sélectif mais pouvait‘il en être autrement quand on a un plateau où de jeunes couples veulent se tester à ce niveau. Plusieurs observateurs faisaient remarquer que le temps aurait pu être un peu plus serré, mais deux couples furent néanmoins pénalisés de 0,25 pts de temps dont…. Orient Express et Patrice Delaveau, une référence pourtant !! Mais le cavalier l’avait signalé, il venait faire un parcours de travail, de reprise et le barrage ne faisait pas partie du programme.
François Xavier Boudant était presque surpris de sa victoire : « C’était le premier concours du cheval, il est en forme et j’étais content de mon barrage mais je pensais plus à une 3° ou 4° place qu’à la victoire. Cela nous donne de la motivation et on sera là, le week’end prochain pour le grand national. » On aura par ailleurs remarqué l’accroissement important du nombre de chevaux étrangers dans ces épreuves, on n'est pas encore habitué à cela en Normandie. Il y en avait 32 dans ce grand prix plus 20 sujets ayant une mère ou un père étranger, soit au final à peine plus de 35% de purs selle français. Là aussi la délocalisation est en route !!