Beau doublé de Pauline Guignery à Dunkerque
mardi 14 octobre 2008

dunkerque8-guignery-vinca
Pauline Guignery et Vinca Major Vlieringen © Jennifer Decamp

Déjà victorieuse l’an dernier sur la petite piste du centre équestre de l’Afgand, Pauline Guignery réitère et signe une nouvelle fois le temps le plus rapide du barrage.

Elle remporte le Grand Prix avec une seconde de moins que le Néerlandais Piet Raijmakers Junior/ Van Schijndel’s Cassanova. « J’étais la dernière des cinq barragistes, mais je n’ai pas eu le temps d’observer les parcours de mes concurrents. J’ai beaucoup plus joué le jeu du barrage que l’an dernier car maintenant Vinca peut le faire, elle a plus d’expérience.» Raconte Pauline qui n’avait pas sortie Vinca depuis sa 3e place fin août sur le deux étoiles d’Auvers. « Venir à Dunkerque est toujours une bonne préparation pour commencer la saison indoor » poursuit-elle. Afin de préserver Vinca Major Vlieringen, Pauline l’avait uniquement engagé dans le Grand Prix. Elle ira maintenant concourir à St Lô puis à Caen avec son coach Bruno Broucqsault. Le récent champion du Nord, André Roguet et Walloon Muze (Nabab de Rêve), la jument qu’il prépare pour son propriétaire Michel Hécart, termine 3e et dernier double sans faute. Avec 4 points, mais le temps le plus rapide Bruno Broucqsault n’est pas passé loin de la victoire avec le jeune étalon de Bruno Chassaing, Nervoso (Le Tot de Sémilly). Ce couple très prometteur s’illustrera sûrement avec classements à la clé, le week-end prochain à St Lô. La 5e place revient à Joli Bai du Gué et Stéphane Frey sacré meilleur cavalier du week-end après s’être classé sur cinq épreuves avec Vital Utopia et King Gold, le frère utérin d’Elf d’Or.

Samedi soir, la puissance s’est terminée vers 2h du matin quand le Belge Jean de Grande et Lady Killer II ont franchi sans faute le mur de 2m12 devant la jeune Juliette Faligot (Loukoum de la Besace) qui a eu le cran pour sa première puissance comme Thierry Lambert 3e ex aequo avec Stéphane Frey, de s’élancer sur l’énorme mur. « Il y avait plus de 2000 personnes, mes partenaires comme Auchan et le Casino de Dunkerque qui me sont fidèles depuis le début en 1978 étaient ravis, le public et les cavaliers aussi. La tradition de ce véritable championnat de saut en hauteur se perd, l’épreuve des six barres n’a pas le même impact sur le public, nous restons l’un des dernier CSI à offrir ce spectacle. » indique l’organisateur Michel Gilmet, qui, à 72 ans, a toujours la même passion et le même punch. Il a fondé cette association de concours en 1963. Avec un total de 36 000 euros de dotations, ce CSI* aurait pu passer en CSI** mais Michel aura préféré faire plaisir aux amateurs en leur créant cinq épreuves. « Il y a eu plus de 200 partants Am 1 et 2 et 172 sur le CSI* au final nous avons reçu beaucoup plus de monde que l’an dernier. » Le titre de meilleur cavalier étranger revient au Hongrois coaché par Henry Prudent, Henry Kovacs. Bruno Broucqsault demeure pour le moment le seul cavalier à avoir remporté trois fois le Grand Prix de Dunkerque en 1999-2000 et 2004, son élève ira sûrement chercher une troisième victoire, l’an prochain.