Belles vendanges en Mâconnais pour Harold Boisset
lundi 14 septembre 2020

Harold Boisset et Verone de la Roque
Harold Boisset et Verone de la Roque, vainqueurs du Grand Prix 2* © Jean-Louis Perrier

Le languedocien Harold Boisset a fait coup double à Mâcon-Chaintré remportant les deux Grands Prix des CSI * et ** devant un public très nombreux.

Organisé par l’équipe de Mâcon-Chaintré Evenement dans les belles infrastructures du centre équestre, le CSI de Mâcon réuni toujours un beau plateau de cavaliers. Cette année en raison de la concurrence de nombreux autres CSI et des incertitudes aux frontières, la participation étrangère était moindre. Mais si la quantité n’était pas là, la qualité était bien au rendez-vous. Le britannique John Whitaker est devenu un habitué du rendez-vous mâconnais et ne manque pas de s’y distinguer. Le samedi soir dans la très populaire épreuve des 6 barres, il fait retentir le "God save the Queen" en passant 2,05 m avec Sharid. Avec Unick du Francport, il est l’un des sept cavaliers pénalisés d’un dépassement de temps les privant de l’accès au barrage du Grand Prix 2*. Parmi les sept autres couples ayant réalisé un parcours parfait et dans le temps sur le tracé de Cédric Longis, on retrouvait les deux cavaliers vedettes suisses : Romain Duguet et Pius Schwizer. Ce dernier avait déjà marqué l’édition 2020 par deux victoires avec Chidame Z et comptait bien conserver son titre de vainqueur du grand prix acquis en 2019 avec Cortney Cox. Il s’en est fallu de peu, avec comme dans l’édition précédente, Timothée Anciaume associé à Isabeau dans ses traces. Mais c’est Harold Boisset qui est venu bouleverser la hiérarchie du tiercé gagnant, volant vers la victoire avec Vérone de la Roque. Le naisseur de cette fille de Kannan, Michel Hécart pointe au 4e rang associé à Solero MS devant Michel Robert, très performant tout au long du jumping mâconnais. Harold Boisset avait bien commencé la journée en s’imposant dans le Grand Prix du CSI 1* avec Katinka VH Valenberghof. Comme tous les cavaliers, le languedocien a du composer avec cette saison très particulière : « Heureusement j’avais commencé tôt en allant à Oliva (avec plusieurs bons classements notamment en GP avec Vérone de la Roque, ndla). Ensuite, il a bien fallu s’arrêter ! Comme j’ai beaucoup de juments, on en a profité pour faire des transferts d’embryons et elles sont parties en Belgique. Elles n’ont pas été perturbées, et en allant les chercher j’ai repris la compétition sur le CSI de Lier début juillet où elles sont classées. Vérone a un transfert d’embryon qui a marché par l’étalon dont tout le monde parle en Belgique Pégase van’ t Ruytershof (L'Eperon lui consacre un reportage dans son dernier magazine, ndla).»

Le Grand Prix du CSI Amateur était support du circuit fédéral Amateur Gold Tour FFE Esthederm. Au milieu d’un tir groupé des cavaliers suisses, Lucas Mourier prend la 3e place avec Cloud 20 et donne une victoire de plus aux cavaliers du Haras de Saint Amour sur ce circuit. 

Tous les résultats : ici.