Benoit Cernin sur orbite à Lons le Saunier
mardi 11 juin 2019

Benoit Cernin Uitlanders du Ter
Benoit Cernin et Uitlanders du Ter © Jean-Louis Perrier

Pour son 30e anniversaire, le Jumping de Lons le Saunier s’est conclu avec un barrage d’anthologie où Benoit Cernin a confirmé sa suprématie sur ce concours avec Uitlanders du Ter soufflant la victoire à l’inoxydable Michel Robert devant l’enfant du pays, Alexandre Fontanelle.

Le temps un peu mitigé du dernier jour n’a pas empêché le public toujours très nombreux sur le site de Montciel de venir voir un grand moment de sport et de spectacle avec les magnifiques prestations de Sylvie Willms avec ses chevaux en liberté. Le GP EDF Collectivités point d’orgue du CSI * a connu un scénario un peu curieux. Aves trois couples barragistes, le tiercé gagnant était désigné. Restait à savoir dans quel ordre, et là le problème s’est corsé avec une petite facétie météo, la pluie ayant dégradé le plan du barrage au point d’effacer le dernier obstacle de la finale au chronomètre ! Kim Bost, première à partir pensait en avoir terminé après l’oxer devant le jury sans se soucier que la ligne d’arrivée était après le vertical suivant ! Après un peu de perdition et un saut parfait sur ce qui était bien l’ultime obstacle, la cavalière de Camacho  Z obtenait du jury un sans faute sur les obstacles mais avec 6 points de temps dépassé ! Deuxième à s’élancer, Olivia Coulet, briefée au dernier moment sur ce qui était bien le bon parcours sortait de piste avec une barre tandis que la suissesse Valentine Petit-Jean écopait de deux fautes. C’est donc la haute savoyarde qui remporte l’épreuve associée à Hemingway van de Padenborre, un cheval habituellement sous la selle de son mari Jean-Luc Mourier, confié par son propriétaire pour le CSI de St Tropez-Grimaud et qu’elle avait conservé pour le rendez-vous jurassien.

Benoit Cernin emballe le chrono

Pour l’épreuve phare, Grand Prix Veolia-ville de Lons le Saunier, Jean-François Gourdin proposait un parcours aéré dans son début puis avec des lignes assez serrées, l’enchainement sur la diagonale avec en 4 un vertical puis un oxer carré en 5 et à 6 ou 7 foulées, un double de verticaux. Le triple en 8, puis un bel enchainement oxer en 9, en 10 vertical surmonté d’une palanque à trois foulées et le vertical sur bidet en final ont occasionné pas mal de difficultés. Neuf couples ont obtenu leur billet pour le barrage qui s’est joué dans un incroyable tempo. Il s’ouvrait sur un nouveau tour parfait de Mégane Moissonnier qui poursuit sa parfaite entente avec le piquet de Laurent Guillet, ici avec le puissant Cordial, immédiatement imité par Alexandra Ledermann/Requiem de Talma. Mais les chronos allaient s’accélérer d’abord avec Jacques Helmlinger associé à Tonic des Mets né tout près d’ici. Puis c’est un cavalier natif de Lons le Saunier, Alexandre Fontanelle en parfaite osmose avec son complice Prime Time des Vagues qui faisait encore mieux ! Mais il fallait compter avec le couple en forme, Benoit Cernin/Uitlanders du Ter. Pas d’os sur le déroulé à fond du Bourguignon qui faisait tomber le chrono en dessous des 40 secondes ! Même Michel Robert lui aussi insatiable de performance devra se contenter de la deuxième place avec Emerette, "sa championne" qui a enchainé trois week-ends de succès ! Benoit Cernin savourait d’autant plus sa victoire dans ce concours qu’il affectionne particulièrement qu’il s’agit de sa première en grand prix CSI *** ! 

Tous les résultats ICI