Bon anniversaire Simon !
dimanche 21 juin 2009

lons9-delestre-couletto
Simon Delestre et Couletto © Jean-Louis Perrier

Quoi de mieux pour fêter son anniversaire qu’une belle victoire ? Avec la complicité de Couletto, Simon Delestre pour fêter ses 28 ans s’est offert le Grand Prix *** du CSI de Lons le Saunier au terme d’un barrage à 7 couples, point d’orgue d’un Grand Prix sélectif avec deux doubles et un triple.

Depuis 20 ans la Société Lédonienne de Concours emmenée par Maurice Gallet sait attirer les cavaliers internationaux à Lons le Saunier. Avec 5 épreuves comptant pour le ranking FEI, ils étaient encore nombreux cette année. Les britanniques se sont montrés très offensifs avec une victoire de Guy Williams et Torinto van de Middles devant Bruno Broucqsault/Nice de Prissey dans l’épreuve majeure du vendredi et celle de Tim Stockdale/Fresh Direct Kalico Bay dans le petit Grand Prix du dimanche matin. Mais c’est l’australien basé en Hollande, James Paterson-Robinson, 4e du GP avec Select qui était sacré meilleur cavalier du concours. On avait aussi remarqué les bons débuts dans le concours de Luciana Diniz avec Winningmood, mais la cavalière du Portugal préférait ne pas partir dans le Grand Prix pour économiser son bijou gris en vue d’Aix La Chapelle.

Après un très beau sans faute de l’Adjudant Chef Erwan Auffret/Kaholin de Cluis, les autres barragistes échouaient tour à tour. C’est Simon Delestre qui a mis fin aux espoirs du cavalier du Cadre Noir qui doit se contenter de la 2e place devant le belge Frederik Cattebeke/Queros de Bioagrico. Ce cavalier basé près de Lille était 6e du GP du CSIO de Linz. A 10 jours des Jeux Méditerranéen où il sera en lice avec Mélodie Ardente, le lorrain Simon Delestre avait choisi pour ce Grand Prix, Couletto, un grand gris fils de Couleur Rubin acheté il y a un an et demi par Daniel Pagès sur les conseils de Marcel Delestre qui l’avait repéré dan l’écurie de Paul Schoeckhmole. Il remporte à Lons le Saunier son premier Grand Prix de CSI *** à 9 ans et vu les difficultés de celui proposé par Jean-François Gourdin, d’autres devraient suivre !