Branle-bas à Doha
vendredi 06 avril 2012

doha
Ph. Scoopdyga

On peut l’affirmer sans craindre de déclencher une tempête de sable : ce ne sont ni la météo très clémente (25 ° en soirée et une agréable brise de mer) ni le public particulièrement discret qui viendront troubler le premier Grand Prix du circuit 2012 du Global Champions Tour.

Avec sept représentants au départ ce samedi soir, la France affiche le plus gros contingent devant l’Allemagne six (Beerbaum, Ehning,Ahlmann, Weishaupt, Kutscher, Deusser) à égalité avec le Qatar, ce qui laisse rêveur ! Car même si les régionaux de l’étape ne peuvent à priori prétendre à la victoire dans ce prologue du Tour couru à domicile, le parcours proposé parUliano Vezzani sera comme pour la quarantaine d’engagés, sur les côtes derigueur : 1,60m.

Chez les Français difficile de faire un pronostic. Bosty qui n’a pas monté Idéal de la Loge, à ce niveau, depuis sa victoire à Abu Dhabi en novembre dernier, le retrouvera t’il aussi compétitif ? Jeudi soir il semblait un peu à court de forme. Olivier Guillon qu’on voit peu sur ce circuit, profitera t’il de l’occasion offerte à Lord de Theize ? Michel Robert disposera t’il de tout le potentiel de Nenuphar Jac ? Kevin Staut parviendra t’il avec Le Prestige St Loïs de Hus à s’abstraire des tourments générés par le départ de Zeta de Hus ? Pour Pénélope Leprévost la question est de savoir si Nayana  sautera aussi bien que jeudi soir. Idem pour Simon Delestre avec Valentino Velvet. A l’inverse Philippe Rozier tâchera de remettre les compteurs à l’heure avec Randgraaf (20 pts avant hier).

Rolf Göran Bengtsson n’est pas du genre à déblatérer…

Derrière ces grosses formations, l’Espagne (Anon, AlvarezMoya , Amilibia Puig), l’Irlande (Twomey, Mc Auley, Lynch) et les Pays Bas(Schröder, Smolders, Dubbeldam) font jeu égal avec trois cavaliers.  Deux Suisses (Pius Schwizzer et SteveGuerdat) et deux Belges (Gregory Whatelet et Jos Lansink) pour faire bonne mesure, ne nourriront aucun complexe,de rapport de force s’entend.  

Puis, on passe aux individualités qui pourraient se distinguer d’entrée de jeu dans l’édition 2012 du GCT : l’australienne Edwina Alexander Tops vainqueur de la série 2011 qu’on a revu au top avec Itôt du Château jeudi ou encore l’Ukrainienne Katharina Offel qui lui a damé le pion au Saut Hermès voici trois semaines, si ce ne sont, toujours chez les dames, la styliste Portugaise Luciana Diniz ou la Grecque Athina Onassis de Miranda dont les progrès constants n’ont d’équivalent que le soin qu’elle porte à chaque parcours accompli. Pour compléter le tableau, son mari le Brésilien Alfonso de Miranda Neto demeure un redoutable battant.

Toujours aussi discret qu’efficace le Suédois et numéro unmondial Rolf Göran Bengtsson, n’a pas fait, quant à lui, le voyage avec Ninja La Silla pour regarder la caravane passer et écouter le dromadaire qui blatère! Quant au Russe Vladimir Beletsky ou au Saoudien Kamal Bahamdam à défaut d’avoir des palmarès aussi convaincants ne disposent t’ils pas de montures de premierplan ?

Suivez tous les résultats en cliquant ici!