C'est la fin d'une belle aventure entre Alexis Deroubaix et Timon d'Aure
mardi 26 novembre 2019

Alexis Deroubaix et Timon d'Aure aux championnats d'Europe de Rotterdam 2019
C'est malheureusement la fin du couple formé par Alexis Deroubaix et Timon d'Aure © Eric Knoll

Triste nouvelle aujourd'hui pour le clan tricolore mais surtout pour Alexis Deroubaix. Vendu à Jan Tops, Timon d'Aure ne courra plus sous la selle du Nordiste.

Bon nombre de personnes se sont rapprochés du Haras du Plessis dans le but d'acquérir Timon d'Aure, les rumeurs d'une vente se sont faites de plus en plus intenses ces derniers jours. Finalement, c'est le marchand de chevaux Jan Tops qui s'en est porté acquéreur, Alexis Deroubaix nous l'a confirmé en fin d'après-midi. Le Nordiste n'a toutefois pas souhaité en dire plus, tout comme la famille Chenu qui s'est simplement contentée d'un message adressé à son cheval sur les réseaux sociaux : "MERCI TIMON ! Pour toutes les joies et les émotions que tu nous as apportées. Nous te souhaitons le meilleur pour la suite." Pour le moment donc, personne ne sait quel sera le nouveau cavalier de Timon. Ce sera peut-être Edwina Tops Alexander, l'épouse de Jan qui malgré un piquet plus que fourni ne semble pas trouver de monture avec qui elle s'entende plus de quelques mois. Il est toutefois plus probable que le gris ne soit que de passage chez Jan Tops et qu'il soit destiné à l'un des nombreux clients du marchand néerlandais. 

Après la vente d'Urhelia Lutterbach vendue à l'Américaine (lire ici) et celle de Valdocco des Caps à Cian O'Connor un peu plus tôt dans la saison, c'est à nouveau une sacrée perte pour l'équipe de France. L'Eperon s'est d'ailleurs penché sur le sujet et a décidé de consacrer un gros dossier au commerce des chevaux de haut-niveau dans le prochain numéro. Mais avant tout, c'est une grosse perte pour Alexis Deroubaix qui avait effectué une fantastique percée au plus haut-niveau grâce au généreux Timon d'Aure. Le cavalier et le fils de Mylord Marthago se sont rencontrés en 2015, le hongre n’avait alors que 8 ans. Progressivement, les étapes ont été franchies, du 2* cette année-là jusqu’aux coupes des nations de seconde puis première division en 2017 et 2018, raflant au passage deux victoires en Grand Prix 4* l’an passé, à Bourg-en-Bresse et La Corogne.

Le couple avait sans aucun doute la révélation de l’année 2018 : il réalisait non seulement ses débuts en championnat aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon mais en profitait également pour signer la meilleure performance française. Seuls Tricolores à se qualifier pour la finale, ils prenaient la 9e place individuelle. Scénario similaire cette année aux Europes de Rotterdam où ils terminaient cette fois 13e. 2019 a également été l’année de confirmation en tant que pilier de l’équipe de France, participant aux Coupes des nations de La Baule et Sopot. Début août, Alexis et Timon remportaient le Grand Prix Rolex de Dinard, leur toute première victoire en 5*, après une 2e place lors de celui du CSIO de Dublin en 2018. Il y a quelques semaines encore, les deux compères se classaient dans les deux Grands Prix de Lyon. 

Bonne route à Timon et son nouveau cavalier, quel qu'il soit !