CSI 3* d'Abou Dhabi: Michel Hécart entame sa tournée en beauté
vendredi 10 janvier 2014

abou dhabi Michel Hécart et Piman de la Devinière,
Michel Hécart et Piman de la Devinière, © Marine Haÿ

Le Français est un habitué des terrains émiriens. Il fait son retour sur le CSI3* d'Abou Dhabi, où il se classe deuxième de l'épreuve qualificative pour demain.

Pour Piman de la Devinière, ce concours signe la reprise du travail. « Le cheval a été arrêté trois mois, puis il a refait un indoor à la Corogne il y a un mois » expliquait son cavalier, Michel Hécart. C'est pourquoi ce dernier n'a pas voulu forcé dans la vitesse à 1m45 de ce vendredi, qualificative pour le Grand Prix: Michel Hécart boucle son tour en  75''60. « C'est un cheval très respectueux, donc il regardait un peu, c'est pour cela que je n'ai pas voulu aller trop vite. » Néanmoins, lorsqu'il passe la ligne d'arrivée, une vingtaine de cavaliers sont déjà passés sans qu'aucun ne soit parvenu à faire mieux. Les fautes sont nombreuses.
Parmi les difficultés, l'option courte en numéro 6, un bidet avec une barre dorée, mais aussi les trois doubles,  tous assez courts, dont le numéro 4, le long de la tribune. Au total, ils sont seize sur soixante six partants à avoir su déjouer les pièges du parcours, mais seulement douze réussiront à s'exécuter dans le temps.  Avec Quintus 81, Ahmed Hamcho fait partie du lot de ceux qui ont écopé d'un point de temps. Lorsqu'il s'élance avec sa deuxième monture, le Syrien de 22 ans est bien décidé à ne pas reproduire la même erreur. Sur Venus, une KWPN de 12 ans, il  part d'autant plus confiant que la jument s'est adjugée la grosse épreuve de la veille. Il explose alors le chrono, 68''34 !
« J'ai acheté la jument il y a deux mois à Abdullah Sharbatly, raconte-t-il. La semaine dernière, elle a gagné le petit Grand Prix d'Al Ain. » De son côté, Ahmed Hamcho s'est déjà fait remarqué en Europe, où il concourt l'été,  quand ses chevaux  sont dans les écuries belges de Stany Van Paesschen. En 2010, il avait participé aux Jeux Asiatiques et en 2012, aux JO de Londres. L'hiver ses  6 chevaux sont basés à Dubaï, ce qui lui permet de combiner les compétitions et son travail dans l'entreprise familiale. « Cette année, mon but est de me qualifier pour la finale Coupe du Monde » annonce-t-il.
Ahmed Hamcho sera le seul à battre Michel Hécart. L'allemand Jörge Naeve se classe troisième du Grand Prix sur Cosimax, à cinq centièmes du Français, tandis qu'Abdullah Humaid al Muhairi sur Ulme de Feugeres se classe quatrième pour seulement un centième de plus.
Deux autres Français couraient l'épreuve: Frédéric David, qui bénéficiait du soutien de Timothée Anciaume, venu pour l'occasion et Grégory Vidal, qui courait à domicile, puisqu'il entraine l'équipe compétition de l'Abou Dabi Equestrian Club. En selle sur Equador Van't Roosakker, Frédéric David  se qualifie pour le Grand Prix de ce samedi malgré ses 4 points.
 Comme le CSI3* est une coupe du monde de la ligue arabe, 30 cavaliers de la région ont été sélectionnés, et tous les occidentaux qui figurent avant le trentième classé pourront également prendre le départ.