CSI 5* Grimaud : Edward Levy talonne le n°1 mondial
dimanche 05 juillet 2020

Edward Levy et Rebeca LS GP 5* Grimaud Juillet 2020
Edward Levy et Rebeca LS © Marco Villanti/Hubside Jumping

Le premier Grand Prix 5* de post-confinement était attendu, il n'a pas déçu ! A Grimaud, chevaux et cavaliers ont offert du grand sport et un sacré spectacle dans une épreuve de haut vol dont la victoire a échappé de très peu à Edward Levy. Seul Steve Guerdat a réussi à faire trembler le jeune, mais néanmoins déjà très expérimenté, tricolore.

Après plusieurs mois sans compétition à cause de la pandémie de Covid-19, chevaux et cavaliers étaient impatients, après une reprise progressive ces dernières semaines, d'en découdre de nouveau dans un Grand Prix 5*. A Grimaud cet après-midi, l'ambiance oscillait entre concentration et excitation. Et concentrés, les couples ont du l'être pour venir à bout du parcours concocté par le chef de piste français Cédric Longis. Le francilien ne manque pas d'expérience dans la construction d'épreuves, mais c'était bien la première fois qu'il était end charge d'un GP 5*. Il n'a pas dérogé à sa vision des parcours ("qui doivent être techniques pour les chevaux et confortables pour les cavaliers", nous livrait-il hier, voir ICI) et a construit une épreuve qui ne laissait rien au hasard et qui a occasionné de nombreuses "petites" fautes. Il fallait au moins ça pour départager les nombreuses stars de la discipline au départ : avec neuf couples qualifiés pour le barrage, contrat rempli ! 

Un GP 5* de plus au palmarès de Victorio des Frotards

Au. jeu de la vitesse,  le n°1 mondial a montré que le confinement ne lui avait fait perdre aucun réflexe. Steve Guerdat a su grappiller les dixièmes de seconde nécessaires pour s'imposer aux rênes de Victorio des Frotards, permettant au fils de Barbarian d'accrocher une 4e victoire en GP 5*... sur quatre courus ! (voir vidéo). " Je savais qu'il pouvait le faire mais il y avait malgré tout de nombreuses inconnues sur ce Grand Prix car je n'ai pas beaucoup sauté avec mes chevaux pendant le confinement. Il a très bien sauté ici la première semaine puis il est rentré à la maison se reposer un peu la semaine passée. Jeudi il a très bien sauté dans la première épreuve puis dans la 1,50m de vendredi je l'ai senti un peu fatigué. Je n'étais donc pas certain du résultat aujourd'hui. Le jour de repos d'hier lui a visiblement fait beaucoup de bien car durant le premier parcours il a sauté de manière incroyable. Je crois même qu'il a rarement sauté aussi bien que ça ! J'avais en piste un sentiment fantastique au premier parcours. Le barrage est allé très très vite dans ce Grand Prix, comme toutes les épreuves qui se courent ici d'ailleurs et c'est pour cela que j'avais choisi de monter Victorio. Au barrage il s'est vraiment battu pour moi et je suis très fier de lui !", analysait le Suisse, qui sera de nouveau de la partie le week-end prochain pour le CSI 4* qui clôturera cette tournée sur la Côte d'Azur. 

Côté tricolore, Edward Levy a de nouveau montré aujourd'hui que "la valeur n'attend pas le nombre des années". A 26 ans, le cavalier, installé au Haras de Lécaude, façonne depuis plusieurs saisons maintenant un système professionnel qui lui permette d'intégrer, et surtout de rester durablement à haut niveau. Ses nombreuses apparitions au plus haut niveau témoignaient déjà de l'efficacité de son organisation, et la 2e place qu'il s'offre aujourd'hui, associé à Rebeca LS, derrière le n°1 mondial, et devant Peder Fredricson, ne fait que confirmer la qualité du système mis en place. (plus d'informations à venir)

Les résultats complets ICI

Si vous rencontrez des difficultés pour visionner le barrage de Steve Guerdat en video, cliquez ICI