CSI 5*W : Bis repetita pour Pieter Devos et Apart !
dimanche 17 novembre 2019

Pieter Devos et Apart à Stuttgart 2019
Pieter Devos et Apart à Stuttgart 2019 © Lukasz Kowalski

Ce week-end à Stuttgart, le Belge Pieter Devos a bel et bien prouvé qu'il était l'un des cavaliers les plus rapides et efficaces de la planète en s'emparant non pas une mais deux fois de du Grand Prix Coupe du Monde.

La Coupe du Monde de Stuttgart est réputée pour être l'une des plus prisées et l'une des plus difficiles de la saison. A ce titre, les meilleurs cavaliers y amènent leurs meilleurs chevaux et le Grand Prix ne manque jamais d'intérêt. Malgré tous les efforts des Allemands pour s'emparer de la victoire à domicile, personne n'a fait mieux que Pieter Devos. 

Pieter Devos et Apart continuent de régner sur Stuttgart

"Il est difficile de décrire mon sentiment. Je suis effectivement très heureux", confiait Pieter Devos. Le Belge avait de quoi sourire avec cette victoire dans le Grand Prix du CSI 5*W de Stuttgart avec Apart, et ce pour la deuxième année consécutive. "L’an dernier mon cheval gagnait ici alors qu’il courait son premier Grand Prix Coupe du Monde. Il a eu un gros break à la fin de la saison extérieure, Stuttgart était son premier gros concours depuis et nous nous sommes immédiatement imposés. C'est vraiment un super cheval qui fait tout son possible pour moi", soufflait Pieter. Passé en milieu de tableau d'un barrage qui comptait onze partants, le Belge n'était pas le plus rapide - Philipp Weishaupt et Daniel Deusser portés par leur public étaient à deux doigts de le détrôner- mais toutes les barres sont restées sur les taquets. "Au début, j'ai dit à notre chef d'équipe que je ne pensais pas y arriver. Le cheval n'avait pas couru n'épreuve à ce niveau là depuis un bout de temps et il était un peu chaud. Je ne pensais pas aller si vite mais en rentrant en piste, il semblait vouloir y aller. Au début de mon barrage, j'ai fait une foulée de plus, j'étais alors certain de ne pas avoir le meilleur chronomètre, surtout que j'ai glissé dans un virage. Je pensais être deuxième ou troisième. J'ai accéléré dans la dernière ligne et j'ai finalement été très surpris en en regardant mon chronomètre sur le tableau !", concluait Pieter. 

Une finale Coupe du Monde qui se dessine

Il devance ainsi Steve Guerdat, associé à l'excellent Venard de Cerisy. Ce Selle Français de dix ans par Open Up de Semilly a réalisé une saison 2019 assez incroyable avec de nombreux classements à la clé, que ce soit sur les pistes extérieures comme à Calgary, Dublin, Aix-la-Chapelle ou à l'intérieur comme à Lyon où il se classait déjà neuvième du Grand Prix. Grâce à ce bon début de saison Coupe du Monde, son cavalier est d'ores et déjà qualifié pour la finale de Las Vegas. Il a d'ailleurs pris la tête du circuit avec 47 points, comme à l'accoutumée. 

C'est Scott Brash, vainqueur la semaine passée à Vérone avec Hello M'Lady, qui clôt le podium. Il était cette fois-ci associé à son joli Hello Senator. Après quelques années de creux, le Britannique semble bel et bien revenu au top de sa forme. Lui aussi semble bien parti pour gagner son ticket pour les Etats-Unis grâce à ses 35 points. Cela fait longtemps qu'il n'a pas couru une finale Coupe du Monde puisque sa dernière (qui était aussi sa première) remonte à Lyon en 2014. Il avait d'ailleurs terminé troisième avec la géniale Ursula XII. 

Côté tricolore, les choses se présentent aussi bien pour Kévin Staut, sixième du circuit avec 26 pts. Il a grappillé sept points aujourd'hui grâce à sa dixième place avec Viking d'la Rousserie. Bosty était lui aussi de la partie à Stuttgart avec Sangria du Coty mais il semble condamné aux 4 pts ces temps-ci, il termine donc 24ème.

Les résultats : ICI

Le classement du circuit : ICI.